Passer au contenu principal

Un projet pilote promeut chez les jeunes le respect dans la relation amoureuse

Au vu des résultats «prometteurs» de l’expérience menée depuis dix-huit mois, le Canton souhaite la pérenniser.

Ole Graf/Corbis

La violence est souvent banalisée dans les relations amoureuses chez les adolescents. Et plus ils sont jeunes, moins ils sont conscients d’être victimes d’abus. La relation exclusive et possessive, la jalousie sont souvent considérées comme des preuves d’amour chez les ados.

Une étude publiée en 2011 a montré qu’en Suisse, sur 6750 jeunes de 9e année, «62% des filles et 29% des garçons ont déjà été victimes d’un acte de violence sexuelle, pouvant aller du harcèlement sexuel, verbal ou écrit, jusqu’à la tentative de viol ou au viol consommé». Et les auteurs de ces actes sont dans 40% des cas le petit ami ou l’ancien flirt.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.