La promotion des vins suisses s’intensifie dans les rayons

CommerceQuelque 300'000 francs ont déjà été investis dans l’action commune de la Confédération et des grands distributeurs, lancée par Swiss Wine Promotion début décembre.

Les étals de vins chez Coop (photo) et Denner font la part belle aux producteurs suisses.

Les étals de vins chez Coop (photo) et Denner font la part belle aux producteurs suisses. Image: ODILE MEYLAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Il est encore un peu tôt, nous ferons un bilan début janvier. Mais plusieurs courtiers et domaines viticoles m'ont dit qu'ils avaient reçu des commandes de la grande distribution qu'ils n'attendaient pas avant le 31 décembre.» Nicolas Joss, directeur de Swiss Wine Promotion, le dit avec le sourire. L’action lancée au début du mois et financée par l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), la grande distribution et l’hôtellerie-restauration, à la demande insistante des cantons viticoles romands, a déjà des effets sur l’économie vitivinicole.

«Plusieurs courtiers ont reçu des commandes qu’ils n’attendaient pas»

Nicolas Joss, directeur de Swiss Wine Promotion

Selon le directeur, quelque 300'000 francs auront été injectés dans cette action de promotion d’ici au 31 décembre. Dont 70'000 francs par la Confédération. Seulement 70'000, alors qu’il était prévu que l’OFAG et les acteurs du commerce la financent chacun à 50% «La différence (ndlr: soit quelque 160'000 francs) est mise par les grands distributeurs, certains producteurs ou acteurs privés, qui profitent de l'action en place pour en faire plus», justifie-t-il. En effet, un passage au rayon vins de Denner, la Coop ou Spar — Manor, Lidl et Volg suivront — permet de se rendre compte des efforts consentis. Denner annonce qu’une bouteille vendue sur quatre (presque une sur deux pour le blanc) vient de Suisse. Chez Coop, la part des vins suisses est d’un tiers et en légère croissance, et deux vins blancs vendus sur trois proviennent de Suisse. «En décembre, nous avons légèrement augmenté le volume des blancs suisses, qui profitent le plus de cette action», indique la porte-parole Rebecca Veiga. Denner n’a pas attendu pour étoffer son offre. «Cette campagne est une mesure supplémentaire pour soutenir cette évolution», indique Thomas Kaderli, responsable presse chez Denner.

Ni Coop ni Denner ne communiquent sur l’argent investi, mais chacun dit avoir intensifié la publicité et les actions. Une récente newsletter de Denner propose par exemple des offres à prix cassés entre le 22 et le 31 décembre. Chez Coop, outre les propositions du site Mondovino — on y trouve par exemple du Aigle Les Murailles à 14,70fr. au lieu de 21,95 (33%) —, plusieurs actions sont très visibles dans les supermarchés.

Pas touche à la tarification

Ce dernier point explique en partie la différence d’investissement entre partenaire public et partenaires privés: «L’OFAG interdit le financement de rabais, explique Nicolas Joss. Pour les actions, c'est donc la liberté de chaque distributeur, mais on n'entre pas en discussion quant à la tarification.» De fait, l’interprofession et de nombreux producteurs s’opposent au bradage des vins suisses. Pourtant, le directeur y voit du positif: «Même si ce sont des actions, c'est tout cela de rayonnage que l'on récupère au détriment des vins étrangers.»

Dès le premier trimestre 2020, l’action s’intensifiera et gagnera les hôtels et restaurants, avec des visuels plus clairs. «À terme, on devrait dépasser le million d'investissement d'ici à octobre 2020 (dont 400 à 500'000 pour l'OFAG)», chiffre le directeur de Swiss Wine Promotion.

Créé: 30.12.2019, 09h45

Articles en relation

«Deux bouteilles de vin suisse par tête sauveraient la profession»

Viticulture Les parts de marché que le vin local doit récupérer sur fond d’initiatives anti-pesticides: sujet phare de la Journée du vignoble vaudois. Plus...

Les vignerons en colère écoutés par Guy Parmelin

Crise viticole Une délégation élargie a pu exposer ses craintes face au conseiller fédéral. Qui a surtout pris la température. Plus...

Les jeunes vignerons crient leur colère

Crise viticole Pris à la gorge, les producteurs de la nouvelle génération ont fait souffler un vent de révolte mercredi à Saint-Livres. Une grande manifestation est prévue à Berne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.