Passer au contenu principal

«Ils ont autant le sens de la propreté que vous ou moi»

A l’UNIL, une anthropologue signe un travail de recherche qui met en exergue certains stéréotypes sur les Roms passant en Suisse.

L’aire d’accueil de Rennaz est désormais le seul endroit du canton où les Roms peuvent séjourner officiellement avec leurs caravanes.
L’aire d’accueil de Rennaz est désormais le seul endroit du canton où les Roms peuvent séjourner officiellement avec leurs caravanes.
MARIUS AFFOLTER

Sa thèse, en italien, défendue récemment à l’UNIL, est l’une des rares recherches existantes sur le mode de vie des Roms et sur les interactions des communautés qui se réclament de cette étiquette avec les populations et autorités suisses. La Tessinoise Nadia Bizzini, docteure en anthropologie de l’Université de Lausanne, est aussi médiatrice de son canton pour les gens du voyage. Elle a exploré certains «malentendus» culturels, dont ceux qui portent sur l’hygiène et la propreté, et qui provoquent des tensions avec la population locale. Des malentendus que l’on retrouve aussi bien au Tessin que dans le canton de Vaud. Celui-ci est par ailleurs l’un des rares en Suisse romande à encore proposer une place de stationnement officielle pour les gens du voyage étrangers.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.