La protection des vignes de Lavaux à l'enquête

TerritoireL’État avait cinq ans pour préparer le Plan d’affectation cantonal Lavaux, lié au contre-projet à Sauver Lavaux 3.

Les bancs de poudingues du Dézaley sont protégés au même titre que les vignes et leurs murets.

Les bancs de poudingues du Dézaley sont protégés au même titre que les vignes et leurs murets. Image: Gérald Bosshard - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est «de la dentelle fine», de l’aveu de la conseillère d’État en charge du Territoire Jacqueline de Quattro. À détailler le Plan d’affection cantonal (PAC) Lavaux, on comprend la comparaison. Douze couleurs représentent autant de zones de protection distinctes, réparties selon des critères précis sur les 1283 hectares couverts par le PAC. Soit tout ce qui n’est pas de la zone à bâtir dans le périmètre de la loi Lavaux et des dix communes de Bourg-en-Lavaux, Lutry, Chardonne, Chexbres, Corseaux, Corsier, Jongny, Puidoux, Rivaz et Saint-Saphorin.

Ces Communes ont été dûment consultées durant les deux ans de préparation du plan. Tout comme les associations de défense de l’environnement, les vignerons et agriculteurs, et les milieux économiques et touristiques. «Le seul moyen d’arriver à un consensus, avec des acteurs aux attentes parfois diamétralement opposées, c’était le processus participatif», indique Jacqueline de Quattro.

Vendanges d’oppositions?

Le résultat est un compromis «bien vaudois», où toutes les demandes n’ont pas pu être prises en compte. «Nul doute que chacun va tenter de récupérer un peu du lest qu’il a lâché», anticipe Jacqueline de Quattro. Un peu plus de souplesse dans la construction d’une rampe viticole par-ci, un peu moins d’activité humaine dans la zone de protection du lézard vert par-là. Les intérêts sont contrastés dans cette région qui nourrit les passions depuis 1977 et l’arrivée de Franz Weber à Aran.

Ainsi, l’État s’attend à récolter un nombre élevé d’oppositions, dans cette période de mise à l’enquête (du 28 août au 26 septembre) qui coïncidera avec les vendanges. Spécialité de ce PAC lié au contre-projet à Sauver Lavaux 3 (2014), c’est le Grand Conseil qui l’adoptera et non le Service du développement territorial (SDT). Deux ans supplémentaires sont estimés pour le travail parlementaire.

Si les vignes, les forêts et les surfaces agricoles représentent la majorité des zones protégées (89%), le PAC légalise aussi certains points de vue aménageables destinés au tourisme doux. «Ce sont des lieux qui n’auraient sans doute pas dû se faire mais qui existaient avant 1972 et l’obligation d’obtenir une autorisation pour construire hors des zones à bâtir», explique Pierre Imhof, chef du SDT. Trois places d’atterrissage pour hélicoptère sont aussi pérennisées au nord d’Aran, de Chenaux et à l’ouest de Chardonne. Elles seront aménagées pour garantir la récupération des déversements.

La majeure partie des 1283 ha du PAC devient donc véritablement inconstructible, selon le souhait des Vaudois dans les urnes. Quoi que: «Si la nécessité est démontrée, de petites dépendances ou capites liées à l’activité agricole ou viticole pourront être construites», nuance Pierre Imhof. C’est le SDT, et donc l’État, qui jugera de la réalité ou pas de cette nécessité.

Créé: 28.08.2019, 06h59

Articles en relation

L’aménagement de Lavaux en voie de concrétisation

Territoire Le Canton a présenté jeudi aux communes son calendrier pour officialiser la protection de Lavaux d’ici à 2019. Plus...

Comment Lavaux a échappé à l’urbanisation galopante

«Vaud du ciel» 6/6 Alors que la plupart des territoires vaudois se sont densifiés, Lavaux échappe à la règle et brille aujourd’hui en paysage de l’humanité. Il aura fallu des aménagistes, du génie local et ce cher Franz Weber. Plus...

Les Vaudois ont giflé Weber et opté pour une protection «mesurée» de Lavaux

Sauver Lavaux III Le peuple a refusé la 3e initiative Weber à 68,09% et plébiscité le contre-projet de l'Etat de Vaud (68,47%). Les Vaudois se sont dans tous les cas prononcés pour la protection renforcée du site inscrit à l'Unesco. «C'est déjà ça», a réagi dimanche Franz Weber. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...