Passer au contenu principal

Le PS tient à garder son mâle au Conseil d’Etat

La gauche compte sur Pierre-Yves Maillard pour conserver sa majorité en 2017. Celui-ci devra demander une dérogation. Anne-Catherine Lyon aussi, mais elle a moins de soutien.

Anne-Catherine Lyon et Pierre-Yves Maillard en sont à leur troisième législature.
Anne-Catherine Lyon et Pierre-Yves Maillard en sont à leur troisième législature.
Philippe Maeder

Au Parti socialiste, il est mal vu de s’accrocher au pouvoir. Mais il existe toujours des exceptions. A une année des élections cantonales, les spéculations sur l’avenir des conseillers d’Etat Pierre-Yves Mail­lard et Anne-Catherine Lyon vont bon train. Seront-ils candidats en 2017? Les intéressés n’ont pas encore fait part publiquement de leurs intentions. Pourtant, à la lecture des statuts du parti cantonal, la question ne se pose pas. Ils sont tous les deux concernés par la clause qui limite à trois le nombre de mandats, comme l’a rappelé Le Temps vendredi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.