Plus qu’un an pour éradiquer la rougeole

Santé88% des petits Vaudois sont vaccinés contre cette maladie. Mais l’Office fédéral de la santé publique rêve d’une couverture nationale à 95%.

Une des affiches de la campagne Stop rougeole de l'OFSP.

Une des affiches de la campagne Stop rougeole de l'OFSP. Image: OFSP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tout d’abord une bonne nouvelle: la Suisse romande fait office de bon élève dans le domaine de la vaccination contre la rougeole. A l’âge de 2 ans, 95% des petits Genevois ont reçu deux doses du vaccin. Les deux injections ont été faites également à 88% des petits Vaudois et à 86% des petits Neuchâtelois et Valaisans.

«Malheureusement, ces chiffres sont moins bons en Suisse centrale et orientale», explique Thomas Burgener, le président du comité «Pour une Suisse sans rougeole». A titre de comparaison, dans la même tranche d’âge, seuls 50% des petits d’Appenzell Rhodes-Intérieures sont protégés contre la maladie.

«Nous voudrions atteindre 95% de couverture vaccinale à l’échelle nationale d’ici à fin 2015», poursuit le président. D’autant que plusieurs pays, dont les Etats-Unis ou le Portugal, ont réussi à l’éliminer.

Présent au Salon suisse de la santé, qui se tient jusqu’à dimanche à l’EPFL, le stand «Stop rougeole» espère sensibiliser ceux qui pensent ne pas être à risque. «Rares sont les personnes qui ont vu de leurs yeux un enfant atteint de rougeole, explique Christian Rouvinez, vice-président de PharmaSuisse. La population n’a donc pas peur de la maladie. Mais elle est extrêmement contagieuse. On parle beaucoup d’Ebola en ce moment, mais cette dernière ne se transmet pas avant l’apparition des symptômes. La rougeole, en revanche, est déjà contagieuse pendant la phase d’incubation. Il suffit de se trouver dans le même bus qu’une personne malade pour l’attraper.»

Un décès pour 3000 cas en Europe
Otite, pneumonie, problèmes d’audition et même encéphalite font partie des complications qui peuvent survenir lorsque la maladie est déclarée. «Elle peut également entraîner la mort à raison d’un décès pour 3000 cas en Europe», précise Deborah Gaspoz, de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Et le virus ne s’attaque pas uniquement aux enfants, toute personne non vaccinée est susceptible de l’attraper.

Les visiteurs du Salon suisse de la santé peuvent se faire vacciner gratuitement. «Les deux injections coûtent environ 140 fr., alors que les frais directs liés à une prise en charge d’un malade s’élèvent à 1400 fr., auxquels on peut ajouter jusqu’à 2000 fr. de frais indirects liés à une absence au travail», détaille Pascal Strupler, directeur de l’OFSP.

Une fois le mal installé, aucun médicament ne l’élimine. «Nous sommes particulièrement démunis face aux maladies virales, continue Christian Rouvinez. C’est pour cette raison que la vaccination est primordiale. D’autant que, pour la rougeole, elle est efficace à 95%, contre 65% pour la grippe saisonnière.»

Créé: 14.11.2014, 18h48

Articles en relation

Un soupçon de rougeole prive deux Vaudoises de rentrée scolaire

Politique sanitaire Les Zentner sont priés de ne pas envoyer leurs filles en classe après un vol à risque d’infection. Mais Berne s’est trompé d’avion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.