Quarante vaches sont devenues des stars

Fête des VigneronsLes futures reines des arènes ont été sélectionnées samedi à Savigny parmi près de 90 candidates. Elles se sont déjà bien habituées aux feux de la rampe.

Vidéo: Catherine Cochard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Elles ont été choisies pour leur allure et leur beauté», résume Jean-Pierre Chollet, président de la Commission animaux. La Fête des Vignerons de Vevey a sélectionné les 40 vaches qui prendront part aux spectacles et cortèges de la prochaine célébration lors d’un casting épique samedi à Savigny. Choisies parmi plus de 90 candidates, Sarina, Holly­wood, Pralina, Daphné ou encore Sissi accompagneront les onze chanteurs qui entonneront le célèbre «Ranz des vaches» au milieu des 20 000 spectateurs.


A lire: Il y avait foule à la Proclamation, avant-goût d’un hymne à la terre


En provenance de la Veveyse fribourgeoise et de la région de Vevey, les belles – des simmental, des montbéliardes, des red hol­stein et des holstein noir et blanc – ont défilé sans talons devant une foule d’éleveurs, de photographes et de spectateurs. «Nous observons d’abord leur démarche, puis leur élégance, leurs membres et leurs mamelles, confie Philippe Germain, l’un des deux juges. Une belle vache lève la tête, a des membres fins, des mamelles bien accrochées le plus haut possible au-dessus de l’angle du jarret et des ligaments forts. Elle doit aussi avoir un dessus du dos bien plat. Nous ne voulons pas de croupe trop rabattue ou une attache de queue trop élevée.» Les deux experts ont été choisis en dehors de la région veveysanne. Philippe Germain est de Saint-George, à La Côte, et Pascal Vallélian est Gruérien, tous deux donc sans accointance avec les éleveurs locaux. Le duo a ainsi pu procéder à la sélection en toute indépendance. Les vaches ont d’ailleurs été menées par des armaillis durant le casting, histoire d’éviter que la notoriété de certains éleveurs influence le jury.

Les foins et les vendanges

Maurice Neyroud, vigneron à Chardonne, a confié sa vache à l’armailli Pierre-André Moret (Vuarmarens/FR) qui a très bien assumé son rôle: Pépite d’or défilera dans les arènes cet été. «C’est une immense fierté pour moi, réagit le premier. Avec un grand-père vigneron et l’autre paysan, j’avais aussi envie d’apparaître autrement que comme vigneron à la Fête. Mais cela sans voler la vedette aux vrais éleveurs.» Son cas démontre les liens fort existant entre les vignerons du bas et les paysans du haut. Longtemps, ces deux mondes se sont entraidés. Les premiers allaient faire les foins à la campagne et les seconds les vendanges au bord du Léman.

«Mon père a vendangé et livré le fumier pour la vigne à Épesses, témoigne Nicolas Balmat, éleveur à Semsales (FR). Je pense que ma descendance sera fière de savoir qu’une de nos vaches a participé à la Fête des Vignerons. J’ai donc bien préparé Pralina. Je l’ai longuement promenée au licol, une activité peu coutumière pour elle qui vit en stabulation libre et est rarement attachée. Je lui ai passé la tondeuse sur le pis, avant de la laver au savon, pas trop agressif. Cela afin de faire ressortir son poil.» Par mesure égalitaire, seule une bête par éleveur (42 au total) a été retenue. Présentées toutes propres, les vaches ont d’abord dû passer une présélection avant le casting. Principal changement depuis 1999, les cornes ont presque disparu avec le développement de la stabulation libre. Seules quatre vaches présentes les ont conservées.

Belles et dociles

«Les bêtes doivent être portantes au moment de la Fête, échographie à l’appui, car elles sont plus calmes dans cet état, relève Éric Sonnay, grand organisateur de l’événement. Et on leur demandera aussi de fournir 20 litres de lait par jour, afin de pouvoir fabriquer du fromage sur place à Vevey cet été.»

«Elles ne devraient pas être trop stressées sur scène. Je suis sûr que les armaillis qui les mèneront sauront bien s’en occuper»

Samedi, déjà sous le feu des projecteurs, toutes les belles se sont bien tenues lors du casting. «Désormais, nous attendons d’elles qu’elles soient tondues, lavées et de bonne humeur pour la Fête, sourit Éric Sonnay. Elles ne devraient pas être trop stressées sur scène. Je suis sûr que les armaillis qui les mèneront sauront bien s’en occuper.» À la mi-mai, il emmènera néanmoins quelques vaches dans les arènes, afin d’observer comment elles évolueront sur le plancher en LED. Pour l’heure, il est prévu qu’elles ne défilent que sur le pourtour de la scène.

Les 40 nouvelles stars occuperont Vevey le 13 juillet. Durant la célébration, elles séjourneront à l’écurie du Jardin Doret, à deux pas des arènes, en compagnie de huit chevaux, d’une mule, d’une truie, d’une brebis, de quinze chevrettes et de lapins. «Cela nous donnera l’occasion de montrer ce qui se fait dans les fermes, commente Éric Sonnay. Il s’agit aussi de renforcer les liens entre les citadins et les paysans.» Comme il n’y aura pas de bœuf à la Fête, Yves Genton, du Mont-Pèlerin, y viendra cette fois-ci, avec une vache, Venise.

Créé: 05.05.2019, 18h15

Articles en relation

La Fête des Vignerons se déploie sur papier

Salon du livre De l’événement veveysan à la Maison d’Ailleurs, la présence vaudoise lors de la manifestation genevoise va bien au-delà de l’écrit. Morceaux choisis. Plus...

La Fête des Vignerons 2019 se dévoile dans la cité

Vevey La Proclamation de l’événement aura lieu samedi. Un cortège de 400 acteurs-figurants défilera en ville. Plus...

Érigées, les arènes attendent elles aussi leur couronnement

Fête des Vignerons La construction de l’immense structure a pris fin vendredi. Mais elle doit encore être validée, avant le début des répétitions, le 18 mai. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.