Vivez le Mondial aux quatre coins du canton

Mondial 2018D’innombrables fan zones ont fleuri dans le canton. 24 heures vous fait part de sa sélection.

En 2016, certains matchs du championnat d'Europe avaient attiré la foule au pied du viaduc du Galicien.

En 2016, certains matchs du championnat d'Europe avaient attiré la foule au pied du viaduc du Galicien. Image: I LAKE LAUSANNE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour voir la carte en grand, cliquez ici.

On peut suivre un match de foot comme on y joue: de manière individualiste ou collective. Soit on se retrouve en solo dans son salon (éventuellement en famille), devant une télé à l’écran tout sauf plat; soit on partage ses émotions en équipe dans un stade. Pour la Coupe du monde, le choix était en général vite réglé. Distance avec l’événement planétaire oblige, c’est le plus souvent au travers de la petite lucarne qu’on pouvait décortiquer les une-deux des stars mondiales du ballon rond.


A lire aussi notre webdoc: La Suisse et le Mondial


Et puis, le plus grand événement sportif a changé ses habituels allers-retours entre l’Europe et l’Amérique du Sud pour s’installer un mois durant aux États-Unis. C’était en 1994, une année «historique» pour le foot mondial, mais aussi pour la Suisse. Après 28 ans de rendez-vous manqués, les Stéphane Chapuisat, Alain Geiger et autre Alain Sutter redonnaient à la Nati la possibilité d’y participer autrement que depuis son canapé. Mais c’est bien le pays tout entier qui a voulu vivre le rêve américain de la bande à Roy Hodgson. Et les «écrans géants» - parfois de simples draps blancs tendus dans une salle communale devant un beamer – ont fleuri çà et là, invitant les fans de foot à se réunir pour applaudir un coup franc de Georges Brégy, une parade de Marco Pascolo ou un tacle de Marc Hottiger.

Cinq éditions sont passées – sans compter les Euro – et la pratique s’est généralisée, loin de se limiter aux seuls matches de l’équipe de Suisse. Il est depuis longtemps possible de suivre toutes les rencontres, du match d’ouverture à la finale, sur des écrans géants à la technologie presque irréprochable. De «fan zones» officielles et sponsorisées en initiatives privées de clubs, de restaurateurs ou de particuliers, les lieux où assister aux 64 confrontations qui se dérouleront du 14 juin au 15 juillet se sont multipliés dans le canton. Ils ne sont peut-être pas aussi exotiques que la Russie, mais leur diversité et leur originalité vaut à coup sûr le détour. De la grange paysanne à l’esplanade publique urbaine, en passant par des buvettes de foot ou des terrasses de bistrots, «24 heures» vous propose de trouver votre bonheur parmi une sélection forcément arbitraire et non exhaustive.

Bonne Coupe du monde!


Notre sélection par région

La Côte: Tout un village a rendez-vous dans la grange des Besson!

Même si son équipe phare est en lice pour une promotion en 2e ligue interrégionale, Morges est une ville qui ne propose pas d’animation officielle lors des grandes manifestations de football. Il faut donc «grimper» dans les villages du district pour y assister en groupe avec des initiatives tous les deux kilomètres.

Connu pour son ambiance pittoresque, Bussy-Chardonney est un petit village qui sait se rassembler pour les grandes causes. Les soirées du chœur mixte, les fenêtres de l’Avent et le foot. «Nous avons commencé en 2008 après une idée lancée comme toujours autour d’un verre», se souvient Cyril Besson, qui vient de céder son fauteuil de président de l’ABC Bussy, mais qui accueille toujours les habitants qui s’entassent dans sa jolie grange les soirs où la lumière est allumée. «Nous faisons toujours le match d’ouverture, ceux de la Suisse et la finale. La pub ne se fait qu’au village, mais chacun est évidemment le bienvenu.»

ABC Bussy met un gril à disposition où chacun amène – et partage – sa viande, mais exploite un bar juste devant l'écran avec des prix très populaires. «On réquisitionne les chaises de l’église et on emprunte des bancs à droite à gauche mais il n’y a souvent pas assez de places assises!» sourit Cyril Besson. Un concept simple et convivial qui permet de soutenir la Suisse de manière collective et de jouer les prolongations souvent bien au-delà du temps réglementaire. C. JOT.


Aigle: Foot en pointe, fête au centre et «bectance» en latéral

Déterminé à semer du plaisir au-delà des assiettes qu’il concocte à la Croix Blanche, Stéphane Tock (12/20 au Gault et Millau) a confectionné un menu footballistique copieux, avec l’appui de David Lemoine, spécialiste en management du cru. Pour cette première fan zone aiglonne, les complices n’ont pas lésiné sur les moyens. Tous les matches seront retransmis sur un écran géant de 20 m2, une douzaine de food trucks proposeront de quoi se restaurer, châteaux gonflables et baby-foots distrairont le public et des concerts agrémenteront certaines soirées. Une tente de 200 m2 permettra de suivre les parties au sec en cas de mauvais temps. Un coin VIP s’y déploiera pour entreprises et groupes, sur réservation. Des navettes à 2 francs assureront les trajets depuis la gare et un service de taxi à prix préférentiels sera proposé pour la desserte régionale. À noter que le FC Aigle projettera les matches de l’équipe de Suisse (les 17, 22 et 27 juin) au terrain de la Mêlée, précédés de rencontres amicales, avec restauration. F.W.D.M.


Yverdon: Quatre matches à déguster à la patinoire avec une dose d’humour décalé et improvisé

«Le foot, ce n’est pas une question de vie ou de mort: c’est bien plus que ça.» Entraîneur mythique du Liverpool FC des sixties et des seventies, Bill Shankly incarnait parfaitement ce dicton disant qu’on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. Improvisateurs yverdonnois de la Compagnie du Cachot, Bertrand Tappy et Grégoire Leresche l’ont bien compris aussi. Invités par le Semo Nord à la patinoire d’Yverdon pour «jouer en live avec les commentaires de la RTS» certains matches du Mondial russe, ils ont opéré le choix de la sagesse: «On ne voulait pas de rencontre au fort potentiel émotionnel dans la région», explique le premier. Pas d’Espagne, pas de Portugal à leur affiche. Et pas de Suisse évidemment: «De toute manière, je serais incapable de commenter un match de la Suisse en étant deuxième degré», reprend-il. De fait, ils ont eu l’embarras du choix, le Semo Nord retransmettant l’ensemble des rencontres. Les Jean-Jacques Tillmann et Max Marquis de l’humour improvisé ont ainsi opté pour Angleterre - Tunisie (18 juin), Argentine - Croatie (21 juin), Pologne - Colombie (24 juin) et un 1/8e de finale du 1er juillet. «On va pouvoir se lâcher! On aimerait que des gens assistent à ces matches parce qu’on va faire les topinambours. On a prévu un quart d’heure italien, des causeries d’avant-match, etc.» Par cette quadruple intervention décalée, le Semo Nord donne un coup de frais à cette organisation qu’il assume depuis 2004.

Sa directrice, Ingrid Artieda, souligne. «Notre structure aide des jeunes sans solution à trouver une voie de formation. Prendre en charge un tel événement est terriblement enrichissant pour eux.» Mais c’est aussi très lourd. Raison pour laquelle des bénévoles sont encore recherchés, notamment pour tenir les cinq bars et le stand de nourriture prévus à la patinoire. F.RA.


Région lausannois: La Galicienne installe food trucks et gradins dans son «amphithéâtre naturel» de Malley

Les amateurs de football de la région lausannoise auront à nouveau l’embarras du choix pour suivre la compétition en plein air. Parmi les nombreuses propositions, la vaste fan zone de la place de la Navigation et ses 8000 places, les pieds presque dans l’eau du Léman. Mais aussi, comme lors du Championnat d’Europe 2016, l’écran géant de la Galicienne, buvette estivale désormais bien installée sur la friche de Malley.

L’association I Lake Lausanne, à la tête du lieu, proposera l’ensemble des matches sur grand écran sous les arches du viaduc du Galicien. Un décor qui avait séduit il y a deux ans, le public s’étalant régulièrement sur tout ce que le site compte de tables, de chaises et de talus.

Cette année, la Galicienne voit encore plus grand. Quatre bars (contre deux en 2016) et trois food trucks pour servir pizzas, empanadas et pâtes fraîches, en plus des traditionnelles grillades. Des gradins couverts permettront en outre à une centaine de personnes de rester au sec en cas de pluie.

«Le site se prête particulièrement bien à ce type de projection avec un amphithéâtre naturel et, en face, le viaduc qui ferme l’espace. Quel que soit l’endroit où vous êtes placé, la visibilité est donc très bonne, souligne Lucas Girardet, président de l’association I Lake Lausanne. Ça correspond aussi à notre volonté de proposer des activités diverses et ouvertes à tous sans sponsors ni subventions.» Certains jours, des DJ et des musiciens se chargeront de l’animation musicale entre les matches.

Et pour pimenter encore son concept, la Galicienne propose un concours de pronostics en ligne sur tous les matches de cette Coupe du monde (www.kicktipp.fr/lagalicienne). Chaque jour, des packs de dégustation de la Brasserie des Franches-Montagnes (BFM) seront à gagner, tandis qu’un prix plus important sera décerné à la fin de la compétition pour celle ou celui qui aura eu le plus de flair. R.H. (24 heures)

Créé: 14.06.2018, 06h46

Du boulodrome nyonnais au Jardin du Rivage veveysan, tout le canton va vivre le foot

En plus des quatre lieux détaillés ci-dessus, en voici onze autres (comme le nombre de titulaires d’une équipe), classés par région.

La Côte

À Nyon, la Fan Zone Pomo s’est installée au Boulodrome de la Pétanque Nyonnaise. La quasi-totalité des matches seront retransmis, à l’extérieur et à l’intérieur dans un lieu facile d’accès en transports publics. Difficile de ne pas mentionner l’initiative du FC Genolier-Begnins, dont l’inauguration, dimanche avant Suisse-Brésil, concorde avec le tournoi juniors «Alex Frei», ex-buteur de la Nati et junior du club. Autre club qui se mobilise, le FC Veyron-Venoge diffusera plus de 50 matches à la salle communale de La Chaux.

Nord vaudois - Broye

Depuis un Suisse - Irlande de 2004, l’association Natifan propose les grands rendez-vous de l’équipe suisse à la grande salle du Pont. Le Mondial russe ne fait pas exception. Des concerts, des afterworks et un tournoi de PS4 sur grand écran: c’est ce que l’esplanade du château d’Orbe propose, en plus de la diffusion des matches, évidemment. Dans la Broye, le Golf-Club de Payerne se met aussi au ballon rond avec un écran en plein air et un autre à l’abri d’éventuelles intempéries. Une pluie qui ne fera pas peur aux Moudonnois, la Grenette offrant un toit à l’initiative de la société de développement. Côté fribourgeois, c’est dans le cadre enchanteur de la place Nova Friburgo que les Staviacois assisteront pour la première fois à des matches en plein air.

Lausanne

Faut-il encore présenter l’immanquable place de la Navigation et ses 8000 places? Sinon, un peu plus intimiste, la terrasse aménagée du pub anglais The Great Escape est un must pour soutenir Harry Kane et les Three Lions.

Riviera - Chablais

Un ministade a été aménagé au Jardin du Rivage de Vevey. L’ambiance festive est assurée dans cet espace où plus de 50'000 personnes s’étaient réunies en 2016.

F.RA./C. JOT./R.E./S.G./ F.W.D.M./R.H.

Articles en relation

Cette Suisse-là peut faire fort au Mondial

Football Un contingent équilibré, une expérience collective, des profils différents: Petkovic se sépare de Widmer, Edimilson et Kobel, comme prévu, mais la qualité est là. Plus...

La meilleure équipe de Suisse de tous les temps

Mondial 2018 Un webdoc pour raconter autrement la grande histoire de la Nati, et revoir ses gammes avant le coup d’envoi de la Coupe du monde en Russie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...