Passer au contenu principal

Les raisons de la colère contre l'armée

Les méthodes de la «grande muette» dans le dossier éolien passent très mal. Tant sur le fond que sur la forme

L’étude d’Armasuisse qui paralyse dix futurs parcs éoliens vaudois à cause des radars militaires a fâché les cantons de Vaud et de Fribourg. La conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro (PLR/VD), cheffe du Département du territoire et de l’environnement, a dénoncé un «message catastrophique» en provenance de Berne. Pourtant, les restrictions imposées par l’armée n’étaient pas une découverte. Et l’étude d’Armasuisse, présentée le 8 décembre dernier à Payerne, était attendue depuis des mois. Alors, pourquoi cette mauvaise humeur?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.