Passer au contenu principal

Rame CFF baptisée «Lausanne Capitale Olympique»

À l'occasion des Jeux olympiques de la jeunesse qui débutent jeudi à Lausanne, une rame Duplex Grandes Lignes a été rebaptisée lundi à la gare de la capitale vaudoise.

Alain Barbey, Thomas Bach, Grégoire Junod et Virginie Faivre ont baptisé comme il se doit la nouvelle rame.
Alain Barbey, Thomas Bach, Grégoire Junod et Virginie Faivre ont baptisé comme il se doit la nouvelle rame.
Keystone

Les CFF, partenaires des JOJ 2020, transporteront de nombreux athlètes ainsi que des élèves vaudois se rendant aux compétitions. À cette occasion, une rame Duplex Grandes Lignes a été baptisée lundi en gare de Lausanne du nom de «Lausanne Capitale Olympique».

Le baptême s'est déroulé en présence des autorités communales et cantonales, du comité d'organisation des JOJ Lausanne 2020 et des CFF, indiquent ces derniers lundi dans un communiqué. La rame a pour parrains Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO) et Grégoire Junod, syndic de la ville de Lausanne.

Pas encore en Suisse romande

«Après Fribourg et Genève, Lausanne sera la troisième ville de Suisse romande à donner son nom à ce qui est appelé à devenir le fleuron de la flotte grandes lignes CFF», a déclaré Alain Barbey, directeur région Ouest CFF. Ce train Duplex Grandes Lignes (DGL) ne circule pas encore sur la ligne Genève-Lausanne-Berne-Saint-Gall, a-t-il précisé.

Dès que suffisamment de rames fiables seront en possession des CFF, les trains seront progressivement mis en service sur cette ligne. Pour l'heure, aucune date de mise en service n'a été avancée.

Les trains DGL circulent actuellement sur les lignes entre Bâle, Zurich, St-Gall et Coire. Sur les 62 rames commandées à l'entreprise Bombardier, 27 assurent chaque jour quelque 100 relations, soit plus de 16'000 kilomètres quotidiens. Elles sont aussi utilisées pour des tests techniques et la formation du personnel.

Planification complexe

Soucieux du respect de l'environnement, les CFF et les JOJ proposent, pour la première fois dans l'histoire olympique, de transporter les 1880 athlètes et leurs quelques milliers d'accompagnants du Village olympique aux sites de compétitions en train. Une planification très complexe, a expliqué Ottavia Masserini, porte-parole des CFF.

Quelque 2500 classes ont été invitées à utiliser gratuitement les transports publics. Certaines d'entre elles n'ont pas pu obtenir des places pour la destination qu'elles avaient choisie, notamment dans les Préalpes, en raison de la capacité limitée des transporteurs sur place.

Ces classes se sont vu proposer comme alternative d'aller à la Vaudoise Arena, a expliqué Ottavia Masserini. Mais la grande majorité a pu être satisfaite. Par ailleurs, les CFF et Lausanne 2020 recommandent au public d'emprunter les transports publics pour se rendre sur les lieux des compétitions sans le stress des bouchons et sans soucis de parcage.

L'évènement sportif international débutera jeudi et durera jusqu'au 22 janvier.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.