Une rando géante «pour traverser les cultures alpines»

TémoignageÀ l'heure où Suisse Tourisme ravive l'étape suisse de la Via Alpina, Vincent Tornay se remémore le grand tour: 2500 km sur huit pays.

Vincent Tornay a marché quatre mois en suivant les crêtes des Alpes de Trieste à Monaco en 2007. Le 3 août, «24 heures» l'avait croisé lors de son passage par les Plans-sur-Bex.

Vincent Tornay a marché quatre mois en suivant les crêtes des Alpes de Trieste à Monaco en 2007. Le 3 août, «24 heures» l'avait croisé lors de son passage par les Plans-sur-Bex. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse connaît deux Via Alpina. Une voie purement helvétique, de Vaduz à Montreux, en une vingtaine d'étapes, dont Suisse Tourisme ravive le souvenir ce mardi en inaugurant une plaque symbolique pour figurer la ligne d'arrivée de cette sorte de traversée de la Suisse d'est en ouest. Et il y en a une autre, qui s'intègre dans un itinéraire bien plus long à travers huit pays et qui mène de Trieste (I) à la Côte d'Azur (Monaco). Les deux ont en commun de passer par l'est du canton de Vaud, mais la variante longue, plus exigeante, passe plus au sud.


Lire aussi: Via Alpina ou 390 km de Vaduz à Montreux


Vincent Tornay se souvient de cette expérience inoubliable de l'été 2007, sur 2500 km et avec 120'000 m dénivelé. Le randonneur de Martigny, guide de randonnée en montagne et enseignant, en a même fait un film, Itinérance, les Alpes d'une mer à l'autre, et un livre Via Alpina, 2500 kilomètres d'une mer à l'autre (Éd. Rossolis, 187 pages, 2e édition en 2016).

Vincent Tornay, au final, pourquoi suivre les Alpes d'un bout à l'autre?

Pour traverser toutes les cultures alpines. C'est dans ce but que cet itinéraire a été créé. Pour que des Suisses visitent les Alpes françaises et que des Autrichiens viennent randonner en Suisse. Durant ce voyage, on traverse 50 fois une frontière, on parle italien le matin, allemand le soir. C'est enrichissant.

Quel était votre rythme de progression?

Je n'avais pas de notion de course contre la montre, au contraire, c'était plutôt un éloge de la lenteur, même si je m'imposais de progresser dans mon parcours tous les jours. Je suis parti de mai à septembre, en environ 120 jours à raison de 1000 mètres de dénivelé par jour en moyenne. Il y a eu quelques jours de maladie ou de fatigue, mais je m'y suis tenu. Trois heures de marche certains jours, d'autres carrément douze. Je pouvais être tenté de m'arrêter quelques jours parfois, mais tu deviens un peu animal, ça devient un réflexe d'avancer. On retrouve une vie nomade.

Cette Via Alpina est-elle prohibitive pour le commun des marcheurs?

Non, il n'y a aucune difficulté technique particulière. Je n'ai pas eu besoin de corde ou de passage d'escalade. Il y a bien sûr les moins bons jours au niveau de la météo et des ascensions jusqu'à 3000 mètres, de la neige. Mais cela reste de la randonnée accessible. Le plus dur, c'est la solitude. C'est ce que je recherchais, mais c'est compliqué à gérer.

Comment cela?

On dit que les Alpes sont saturées de monde, mais dès qu'on s'écarte des parkings, il n'y a plus personne. J'ai parfois passé trois ou quatre jours sans croiser âme qui vive. J'ai parfois eu envie de descendre au village pour aller me faire un cinéma, des connaissances me rejoignaient parfois sur le parcours, mais 80% du temps j'étais seul. Après le retour à la maison, j'ai mis quelque temps à pouvoir me replonger dans la civilisation.

Vos plus beaux souvenirs?

Les Dolomites et le Mercantour, tellement différents de chez nous. Et plus encore les passages des cols. Sur le plan symbolique, mais aussi physiquement. On bascule au sommet et c'est le changement de décor. On se retourne, on dit au revoir et on avance. On ne revient jamais sur ses pas comme on le fait régulièrement lors d'une ascension. Ce qui est magnifique aussi, c'est qu'à l'heure où l'on s'envole aux quatre coins du monde, on peut faire une expérience magique de quatre mois près de chez soi.

Créé: 25.06.2019, 14h29

Articles en relation

Via Alpina ou 390 km de Vaduz à Montreux

Randonnée La ligne d'arrivée du tracé, qui relie depuis vingt ans le Liechtenstein à la Riviera en suivant les cimes, sera «inaugurée» ce mardi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.