Passer au contenu principal

Rebecca Ruiz, une candidate calibrée, formée à l’école du PSV

La conseillère nationale part favorite pour remplacer Pierre-Yves Maillard. Certains la jugent un peu légère.

Pour briguer le fauteuil de Pierre-Yves Maillard au Conseil d’État, le Parti socialiste vaudois (PSV) a choisi une candidate au profil très calibré. Ancienne conseillère communale, présidente de la section lausannoise, députée, puis conseillère nationale: le parcours de Rebecca Ruiz est rectiligne. Reconnue pour ses compétences sur la santé et la sécurité, elle s’est imposée comme la candidate naturelle.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.