Passer au contenu principal

«On recherche encore 2000 bénévoles»

La fête du 100e de la FVJC ouvrira ses portes dans un mois. Organisée de manière bénévole, la manifestation recherche encore de nombreux bras.

À un mois de l'ouverture de Savigny 2019, le président Mathias Dupertuis (en haut à gauche) et son comité ont présenté les infrastructures de la fête du 100e de la Fédération vaudoise des jeunesses campagnardes, lundi.
À un mois de l'ouverture de Savigny 2019, le président Mathias Dupertuis (en haut à gauche) et son comité ont présenté les infrastructures de la fête du 100e de la Fédération vaudoise des jeunesses campagnardes, lundi.
PATRICK MARTIN

Mathias Dupertuis, est-il possible de quantifier l’investissement personnel que représente la présidence d’organisation d’une telle fête?

De manière générale, nous en sommes à peu près à 37'000 heures comptabilisées à fin mai 2019 pour les 115 membres de l’association, depuis sa création, le 21 janvier 2018. Personnellement, j’ai travaillé dans un garage ces derniers mois, tout d’abord à 60%, puis à 50%, alors que je suis menuisier de formation, pour être le plus disponible possible. Et depuis juin, je profite de trois mois non payés pour être sur la place de fête.

Une compensation financière de votre investissement est-elle prévue?

Non. J’ai déjà poussé pour que Savigny obtienne l’organisation de cette fête et j’étais prêt à faire ce sacrifice. Il est clair que ma vie n’est pas évidente financièrement, mais j’ai la chance de vivre toujours chez mes parents. Et cette expérience vaut beaucoup plus que n’importe quelle école de management, car des bénévoles sont souvent plus compliqués à coacher que des professionnels. Ils n’ont pas forcément envie de faire ce qu’on leur demande, alors qu’un employé n’a pas vraiment le choix. Ce bagage plaît aux entreprises. Dès septembre, je vais m’engager auprès des pompiers professionnels de Lausanne, mais j’ai aussi eu deux offres spontanées de sociétés pour m’engager après Savigny 2019.

Une telle charge sur les épaules à 24 ans, n’est-ce pas trop lourd à porter?

Pour l’instant, je l’assume bien et cela m'a fait mûrir. Gérer 115 personnes et leur agenda n’est pas toujours simple, mais il faut dire que la solidarité est exceptionnelle. Plusieurs autres membres prennent d’ailleurs de longues vacances ou des congés non payés cet été.

Niveau bénévolat, une bonne partie du travail est derrière, mais comment se présente le planning d’engagement pendant la fête?

Pour l’instant, c’est l’un des soucis majeurs de l’organisation, même s’il y en a toujours d’autres à régler. De manière idéale, nous avons établi un planning comprenant 12000 tranches horaires de quatre heures du 3 au 21 juillet sur nos différents postes, soit une estimation de plus de 4000 bénévoles. À l’heure actuelle, nous avons enregistré près de 2000 inscriptions individuelles et rempli à peine la moitié de nos tranches horaires. Il reste donc beaucoup de postes à prendre pour les intéressés.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.