Passer au contenu principal

Record de mobilisation pour la protection civile

Avec 140 et 250 personnes engagées chaque jour et 6000 jours au total, la PCi est un maillon essentiel du dispositif sécuritaire.

Les astreints à la Protection civile ont notamment pour tâche d'assurer des transports de biens et personnes depuis la base arrière de Corsier-sur-Vevey, faire la circulation ou bloquer des accès.
Les astreints à la Protection civile ont notamment pour tâche d'assurer des transports de biens et personnes depuis la base arrière de Corsier-sur-Vevey, faire la circulation ou bloquer des accès.
Chantal Dervey

«Je vais à la Fête des Vignerons… mais pour surveiller une barrière.» La remarque pourrait être celle d’un membre de la Protection civile appelé ces jours en ville de Vevey. C’est d’ailleurs ce qui fait le sel de la blague de Thomas Wiesel. L’humoriste a su tirer parti sur scène de sa convocation, bien réelle, pour faire partie des «astreints» à quelques jours de travail d’utilité publique durant l’événement phare de l’été.

C’est sûr, il y a plus enthousiasmant que de passer des heures à assurer des transports de biens et de personnes depuis la base arrière de Corsier-sur-Vevey, faire la circulation ou bloquer des accès. Le rôle de la Protection civile (PCi) n’en est pas moins un maillon indispensable de tout dispositif de sécurité moderne, selon Alain Delacour, remplaçant du commandant cantonal: «Les partenaires sécuritaires reconnaissent depuis plusieurs années la nécessité de travailler avec nous. Ce qui facilite grandement notre collaboration dans les engagements en situation d’urgence, car nous nous connaissons. La PCi peut adapter rapidement ses effectifs et permet de répondre au mot d’ordre de l’état-major cantonal de conduite: souple, léger, mobile.»

Pour la phase de montage de l’arène, l’opération durant la Fête et le démontage, quelque 1500 personnes auront été engagées, soit l’entier des dix organisations régionales de PCi du canton, plus le détachement cantonal. Ce qui représente «entre 140 et 250 personnes engagées en moyenne par jour, 30 jours durant, avec une permanence 24 h sur 24, pour un total de 6000 jours de service, ce qui en fait un des plus gros engagements réalisés à ce jour par la PCi dans le canton, voire en Suisse», reprend le responsable. Et François Fleuti, commandant de l’ORPC Riviera - Pays-d’Enhaut et chef de l’opération, d’ajouter dans un sourire: «La Confédération s’est même demandé s’il n’y avait pas un zéro de trop.»

Des exigences en hausse

Ces chiffres vont de pair avec un degré de sécurisation qui a pris l’ascenseur avec les années: «Pour une fête telle que celle-ci, on ne peut pas se contenter de faire un copier-coller comme pour d’autres manifestations annuelles, reprend Alain Delacour en citant le Paléo ou le Montreux Jazz comme exemples. Depuis l’édition de 1999, l’approche a dû être reprise pratiquement de zéro.»

Le personnel de la Protection civile doit notamment être en mesure d’intervenir lors d’imprévus et de situations d’urgence. Le dernier en date, le seul pour l’heure, remonte au 25 juillet: l’évacuation de l’arène menacée par l’orage et la foudre en redirigeant les spectateurs vers des voies prédéfinies. Le cahier des charges de la PCi comprend notamment de loger des spectateurs restés à quai au milieu de la nuit (500 lits sommaires sont à disposition), gérer le trafic quand les pluies rendent les parkings impraticables, délester l’autoroute en cas d’accident, appuyer la police dans la gestion d’une zone de rétention prévue en cas de débordements.

«Tout n’est pas sexy dans ces tâches et les temps d’attente sont inévitables, reconnaît Alain Delacour, mais c’est une expérience intéressante et elle a une plus-value en termes opérationnels. La Protection civile constitue la seule réserve stratégique dont dispose le canton. Sans la PCi, une manifestation d’une telle ampleur ne pourrait simplement pas avoir lieu.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.

Articles en relation