Une recrue se fait tirer dans le pied à Bière

Canton de VaudUne recrue a tiré une balle dans le pied d'un camarade sur la place d'armes vaudoise. La victime a été opérée, la blessure n'était pas trop grave.

Image: Google street view

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Stupeur sur la place d'armes de Bière (VD) mardi après-midi. En effet, une recrue de l'école d'infanterie a tiré avec un fusil sur un camarade et l'a blessé au pied, dévoile le Blick mercredi. L'incident s'est passé durant un exercice de tir.

Le jeune homme a été transporté à l'hôpital et opéré le soir même. «La blessure n'était pas trop grave. L'opération s'est bien passée», a déclaré mercredi à Keystone-ATS Delphine Allemand, porte-parole de l'armée. L'auteur du coup de feu est sous le choc. Il a dû être épaulé psychologiquement, a-t-elle ajouté, sans pouvoir en dire plus sur les circonstances de l'accident.

Une enquête a été ouverte pour les éclaircir, a-t-elle indiqué.

Créé: 06.02.2019, 09h09

Articles en relation

Le décès d'une recrue à Bière n'est plus classé

Canton de Vaud Le Tribunal fédéral a donné raison aux parents de la recrue décédée, qui s'opposaient au classement de l'affaire par la justice vaudoise. Plus...

Sanction après l'incident à l'école de recrue d'Emmen

Canton de Lucerne Un jeune Tessinois s'était fait caillasser par ses camarades dans l'école de recrues de la défense anti-aérienne à Emmen (LU). Une première sanction a été prononcée. Plus...

Première recrue officielle transgenre dans l'armée

Etats-Unis L'armée américaine annonce sa première recrue d'une personne officiellement transgenre, après une tentative de Trump de l'interdire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.