Passer au contenu principal

Pour récupérer leur bleu après un pépin de santé, la route a été longue

Malgré un feu vert médical, retrouver son permis après un malaise a tout du chemin de croix.

Philippe Vodoz, chauffeur de taxi du Gros-de-Vaud, a mis plus de huit mois à récupérer son permis après avoir fait un malaise dans sa cuisine
Philippe Vodoz, chauffeur de taxi du Gros-de-Vaud, a mis plus de huit mois à récupérer son permis après avoir fait un malaise dans sa cuisine
Philippe Maeder

Philippe Vodoz, chauffeur de taxi de 50 ans, a vu sa vie basculer le 2 janvier dernier. Il est 6 h du matin, ce jour-là, lorsque l’homme fait un malaise dans sa cuisine de Morrens, dans le Gros-de-Vaud, tombe en arrière et se cogne la tête. Il est inconscient tandis que sa femme appelle les secours. Après avoir brièvement repris connaissance, il fait un deuxième malaise et est transporté au CHUV, où il reste sous surveillance une semaine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.