Passer au contenu principal

La réforme scolaire sort de la route

Le projet d’Anne-Catherine Lyon essuie une pluie de critiques. A tel point que la cheffe du Département de la formation songe déjà à «trouver d’autres pistes». Interview publiée le 17 mars 2010.

«Le remplacement du redoublement par des appuis est sans doute considéré comme trop avant-gardiste. Il faudra trouver un juste milieu acceptable», concède Anne-Catherine Lyon.
«Le remplacement du redoublement par des appuis est sans doute considéré comme trop avant-gardiste. Il faudra trouver un juste milieu acceptable», concède Anne-Catherine Lyon.
ARC/JEAN-BERNARD SIEBER

La réforme scolaire de la conseillère d’Etat Anne-Catherine Lyon affronte de nombreuses critiques, de partis, d’associations, de syndicats. Certains, la droite et le Centre patronal en tête, rejettent carrément l’avant-projet, à l’issue de la consultation. Et des réserves se manifestent parmi ceux qui soutiennent sa philosophie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.