Passer au contenu principal

La réglementation concernant les food trucks est mise sur le gril

Les exploitants de roulottes et de take-away de moins de 10 places ne doivent pas suivre de cours, contrairement aux restaurants et cafés.

Le Food Truck festival avait attiré les foules en mai.
Le Food Truck festival avait attiré les foules en mai.
VANESSA CARDOSO

Alors que les food trucks et les take-aways se multiplient dans le canton, quelles contraintes leur sont imposées en matière d’hygiène? C’est la question que s’est posée Manuella à la suite d’une mésaventure culinaire survenue à ses deux filles il y a deux semaines. Peu après avoir mangé un poulet mayonnaise dans une sandwicherie de La Côte, les adolescentes sont prises de vomissements. La cadette est particulièrement mal en point: «Ça a duré tout l’après-midi. Le lendemain matin, à bout de forces, elle s’est effondrée et s’est ouvert la tête en heurtant un mur.» Aux urgences de l’Hôpital de Nyon, où elle est transportée en ambulance, on la met sous perfusion et on lui pose des points de suture. Diagnostic: intoxication alimentaire avec déshydratation sévère.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.