Le repas de remerciements des Jeunesses a laissé des traces

VaudLes abords du Collège de Court-Champ à Echallens ont été «repeints» à l'urine et au vomi samedi soir.

Une partie des participants au souper de remerciement du 100e anniversaire de la FVJC a préféré se soulager contre les murs du collège de Court-Champ à Echallens plutôt que de faire la queue devant les toilettes.

Une partie des participants au souper de remerciement du 100e anniversaire de la FVJC a préféré se soulager contre les murs du collège de Court-Champ à Echallens plutôt que de faire la queue devant les toilettes. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La fête a été un peu trop belle samedi soir à Echallens. Une partie des 3800 personnes qui participaient au repas de remerciements du 100e anniversaire de la Fédération des jeunesses campagnardes, qui a eu lieu cet été à Savigny, a transformé les abords du collège de Court-Champ en vaste pissoir. Au grand dam des riverains. «Nous avons été effarés de voir l'état d'ébriété très avancé des jeunes gens lors de cette beuverie organisée», commentaient certains d'entre eux ce lundi matin dans un courriel envoyé à 24heures accompagné de nombreuses photos éloquentes: taches d'urine accompagnées ou pas de papier, plaques de vomi et autres personnes déversant leur trop-plein directement depuis leur voiture.

Une habitante du village a également publié des images dimanche sur sa page Facebook. «Je les ai reçues sur un groupe WhatsApp de mamans d'enfants scolarisés sur ce site. Je les ai partagées, car j'ai été choquée. Mon but était de faire prendre conscience du résultat aux gens qui ont commis ces choses.» Et de préciser que ce matin (NDLR: lundi), en déposant ses enfants à l'école, elle leur a bien recommandé de ne pas s’asseoir par terre et de ne pas s'appuyer contre les murs.

«Tout est parti d'une démarche positive»

Syndic d'Echallens, Jean-Paul Nicoullin regrette aussi la tournure des événements: «Tout est parti d'une démarche positive, celle de réutiliser les infrastructures du comptoir régional, qui s'est déroulé la semaine précédente. Nous avions fixé avec les organisateurs un certain nombre de règles, qui n'ont visiblement pas empêché des débordements assez conséquents. Nous avons donc envoyé la voirie dès ce matin (NDLR: lundi) pour finir de remettre le site en état et ces travaux seront facturés aux organisateurs.»

Président du comité d'organisation de la grande fête de l'été passé, Mathias Dupertuis présidait également l'organisation de la soirée. Premier navré de ce qui s'est passé, il fait profil bas. «Dans l'ensemble, pour nous, la soirée s'est bien déroulée. Mais nous avons été victimes du manque d’éducation de certains individus, qui ont préféré se soulager à l'extérieur, plutôt que de faire la queue pour utiliser les toilettes à disposition. Une partie des photos ont été prises à 2h du matin, au moment où nous avons arrêté les festivités, comme convenu. Nous avons commencé les nettoyages tout de suite après et sommes encore allés chercher des Kärcher pour bien nettoyer les murs. Dimanche, nous avons contacté les personnes qui se sont plaintes pour nous excuser. Mais nous sommes vraiment désolés de finir sur une telle image après le succès de cet été.»

Créé: 18.11.2019, 11h02

Articles en relation

Les visiteurs du 100e ont entre 10 semaines et 100 ans

Savigny2019 La fête des Jeunesses rassemble toutes les générations. Un tiers des visiteurs sont des néophytes. Plus...

Cent ans valent bien trois semaines de folie pour les Jeunesses campagnardes

Savigny2019 Le centenaire de la «Fédé» bat son plein depuis le 3 juillet à Savigny. Retour en images sur ces douze premiers jours du grand raout. Plus...

Trois générations dissèquent les clichés qui collent aux Jeunesses

Savigny2019 Place des femmes, alcool, organisateurs carriéristes… Dans le cadre du centenaire de la FVJC, des fédérés de 23 à 94 ans donnent leur point de vue. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.