Passer au contenu principal

Et les repreneurs du mythique Barbare sont...

La Ville a fait son choix, parmi 12 candidats, pour rouvrir le café de la Cité fermé depuis décembre 2016.

Anouk Senff et David Dürrenmatt, deux des trois repreneurs du café emblématique Le Barbare.
Anouk Senff et David Dürrenmatt, deux des trois repreneurs du café emblématique Le Barbare.
Florian Cella

On les sent respectueux du lieu, mais aussi impatients de marquer le Barbare de leur empreinte. Il leur faudra toutefois faire preuve de patience: Anouk Senff, David Dürrenmatt et Cédric Ré sont les repreneurs choisis par la Ville de Lausanne pour redonner vie au mythique café de la Cité, fermé depuis décembre 2016. Mais en raison de lourds travaux à effectuer sur l'ensemble du bâtiment, la réouverture n'est pas prévue avant... 2021. «Je venais ici avec ma grand-mère, souvent. C'est aussi là que j'ai bu ma première bière sans alcool», se souvient Anouk Senff. Des trois associés, c'est elle qui s'occupera plus spécifiquement de l'exploitation du Barbare, forte de son expérience au Café des Tilleul à Renens, à la Galicienne à Prilly, à la Jetée de la Compagnie et à la Couronne d'Or à Lausanne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.