Réunir le centre social et l’office de placement aide à trouver un job

PolitiqueL’expérience pilote pour l’embauche des bénéficiaires du RI est jugée concluante. Elle sera généralisée dans tout le canton.

Aux côtés de Sylvie Podio, Oscar Tosato, Pierre-Yves Maillard, Philippe Leuba et le professeur Giuliano Boloni (g. à d.).

Aux côtés de Sylvie Podio, Oscar Tosato, Pierre-Yves Maillard, Philippe Leuba et le professeur Giuliano Boloni (g. à d.). Image: JEAN-BERNARD SIEBER/ARC

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lancé il y a deux ans, le projet pilote de travail commun entre assistants sociaux et conseillers en placement obtient de bons résultats. En compagnie de son collègue Philippe Leuba, Pierre-Yves Maillard a présenté lundi les bienfaits de cette expérience s’adressant aux bénéficiaires de l’aide sociale (RI, revenu d’insertion). Elle sera généralisée dans tout le canton d’ici à 2019. Les deux conseillers d’État à l’Économie et au Social avancent que l’opération permet à la fois de replacer davantage d’usagers du RI sur le marché de l’emploi et de dégager quelques économies (2 à 3% de 400 millions).

L’essai a été mené à Lausanne. À Chauderon, deux équipes d’assistants sociaux et de conseillers en placement ont été réunies en une «Unité commune» pour s’occuper des assistés sociaux qui n’ont pas ou presque pas de travail. Le nombre de dossiers par professionnel a été diminué pour les deux corps de métiers. Au total, 1200 personnes ont été prises en charge.

Annoncée dès le départ, une évaluation de l’IDHEAP (Institut de hautes études en administration publique) a été conduite par le professeur Giuliano Bonoli et son équipe. L’étude montre que le nombre d’usagers de l’Unité commune ayant retrouvé du travail est plus important par rapport au modèle traditionnel. Avec l’Unité commune, le bénéficiaire n’a plus besoin d’osciller entre son assistant social du Centre social régional et son conseiller en placement de l’Office régional de placement.

Responsable opérationnel de l’expérience, le patron lausannois du Social, Oscar Tosato, relate qu’il a fallu harmoniser les manières de s’occuper des bénéficiaires, qui sont traités différemment selon qu’ils sont au centre social ou à l’office de placement. Les conseillers en placement ont en effet davantage l’habitude des chômeurs plutôt que des chômeurs en fin de droits. «Retrouver du travail a une grande valeur en termes d’estime de soi, poursuit Oscar Tosato. Et les bénéficiaires du RI attendent beaucoup des relations humaines dans les services.»

L’équipe de Giuliano Bonoli a pu constater que les deux corps de métier estimaient s’être améliorés au contact l’un de l’autre, ce qui n’allait pas de soi vu les différences culturelles: «Ce sont des animaux différents», sourit le professeur. Les valeurs ne sont souvent pas les mêmes. Les assistants sociaux viennent d’écoles spécialisées ou de l’université, les conseillers en placement sont souvent des brevetés en ressources humaines. L’un d’eux a d’ailleurs confié aux chercheurs que sa cohabitation avec les assistants sociaux lui avait permis d’être moins «rentre-dedans».

Rester apte au travail

L’augmentation des sorties du RI entraîne des économies, cependant atténuées par le coût des engagements supplémentaires. Mais l’objectif prioritaire, selon les conseillers d’État, est de donner accès au marché du travail. «On redéfinit ce qu’est l’aptitude au placement», insiste Pierre-Yves Maillard. Dans le système normal, un bénéficiaire est considéré comme inapte dès les premières embûches. Là, il n’en sort que s’il est malade.

La généralisation de l’Unité commune démarrera avec Lausanne, puis Yverdon. Les autres régions suivront, plus ou moins facilement. Pour Sylvie Podio, représentante des communes, il y aura un «gros travail de communication» à accomplir. (24 heures)

Créé: 27.11.2017, 18h54

Articles en relation

Le revenu d’insertion a économisé 100 millions

Social Les prestations complémentaires pour les familles et la rente-pont avant la retraite ont coûté 65 millions de francs en 2015. Une étude montre qu’elles ont baissé la facture du RI depuis 2012 Plus...

L'Etat insiste pour que les jeunes sortent du Revenu d'insertion

Social Le régime des bourses sera élargi à davantage de monde pour inciter les jeunes à l’aide sociale à en sortir au plus vite. Plus...

La chasse aux abus met le social sous pression

Revenu d'insertion Efficience accrue et chasse aux fraudeurs durcissent fortement le quotidien des travailleurs chargés de distribuer l’aide sociale. Par ricochet, les bénéficiaires trinquent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...