Passer au contenu principal

Riex ne touche pas au lac mais profite de la vue

Riex n’a pas de plage mais a la tour de Gourze. L’ancienne commune, qui fait désormais partie de Bourg-en-Lavaux, ne descend pas jusqu’au lac mais monte à plus de 900 mètres d’altitude grâce à sa tour. Quant au village, il se trouve 450 mètres plus bas. Il snobe ainsi Cully, profitant d’une vue magnifique sur le lac et les vignes environnantes. «Les deux gros atouts de Riex aujourd’hui sont le Restaurant de la Tour de Gourze, réputé pour ses fondues, et le Café de Riex», plaisante Jean-Daniel Badoux. Le septuagénaire vit ici depuis plus de quarante ans. Il a été syndic de 1994 à 2006. Il regrette l’époque où les familles de vignerons étaient nombreuses, créant ainsi de l’animation au sein du village: «Malheureusement, aujourd’hui, Riex est presque devenu une cité-dortoir. Il y a peu de monde dans les rues la journée.»

Un constat partagé par Denis Fauquex, vigneron-encaveur à la rue de la Corniche: «Dans les années 1980, il y avait une trentaine de vignerons. Aujourd’hui, nous ne sommes plus que quatre.» Les 293 habitants de Riex ne sont plus nécessairement des gens du cru, et les locataires sont désormais nombreux. «L’avantage, c’est qu’il y a plus de jeunes, notamment des familles avec des enfants en bas âge», précise Josette Badoux, femme de l’ancien syndic.

J’aime la situation de Riex au-dessus de la «mêlée». Quand le monde s’agite en bas et en haut; ici, c’est le calme des jardins qui prédomine

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.