Passer au contenu principal

Après 137 ans à Aigle, les sœurs de Sainte-Clotilde font leurs adieux

Les deux dernières représentantes de la congrégation dédiée à l’éducation catholique s’en retournent à Paris.

Sœur Marie-Yolande Lucas (à g.) et Sœur Marie-Philippe Thibault quittent Aigle.
Sœur Marie-Yolande Lucas (à g.) et Sœur Marie-Philippe Thibault quittent Aigle.
CHANTAL DERVEY

La maison que Marie-Philippe Thibault et Marie-Yolande Lucas occupent à deux pas de la gare d’Aigle est déjà bien vide. Encore quelques cartons à boucler et les deux religieuses mettront un point final à une histoire vieille de 137 ans entre l’Ordre de Sainte-Clotilde et le chef-lieu. Désormais trop âgées pour enseigner, les dernières représentantes en terres vaudoises de la congrégation regagneront Paris à la fin du mois.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.