Passer au contenu principal

Il y a 200 ans, le Montreusien Vincent Dubochet partait mettre Paris au gaz

Le père des villas Dubochet, dont deux viennent d’être mises en vente, est parti en 1814 faire fortune en France.

Il y a 200 ans, M. Dubochet partait mettre Paris au gaz La maison No 2, une des deux villas Dubochet mises en vente actuellement, compte dix pièces. Elle est proposée au prix de 4,3 millions. Entre 1876 et 1878, Vincent Dubochet avait fait construire vingt-deux villas. Une seule a été démolie depuis lors.
Il y a 200 ans, M. Dubochet partait mettre Paris au gaz La maison No 2, une des deux villas Dubochet mises en vente actuellement, compte dix pièces. Elle est proposée au prix de 4,3 millions. Entre 1876 et 1878, Vincent Dubochet avait fait construire vingt-deux villas. Une seule a été démolie depuis lors.
GÉRALD BOSSHARD

«Il est devenu tellement riche qu’on disait, en Suisse comme en France, riche comme Dubochet», rappelle Urs Buff, conservateur du Musée de Montreux. Alors que deux de «ses» villas viennent d’être mises en vente, cela fait précisément deux siècles que le Montreusien Vincent Dubochet (1796-1877) s’en allait, du haut de ses 18 ans, en 1814, faire fortune à Paris. A pied. Ses premières années dans la Ville Lumière restent mystérieuses. La rumeur dit qu’il aurait été casserolier puis employé de banque. Et qu’il aurait posé les bases de son immense fortune en spéculant sur des marchandises.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.