Passer au contenu principal

En 2016, le Centre de Congrès a réalisé un chiffre d’affaires record

L’an passé, le 2m2c a accueilli 80 événements dont un grand nombre à forte valeur ajoutée. Il se profile de plus en plus en complément de l’offre de Beaulieu et du SwissTech Center à Lausanne.

Le 2m2c a connu une belle année 2016, en accueillant, notamment, un congrès mondial sur l’énergie hydraulique.
Le 2m2c a connu une belle année 2016, en accueillant, notamment, un congrès mondial sur l’énergie hydraulique.

«Le premier semestre a nettement dépassé nos attentes. Et cela dans un contexte économique défavorable», explique Rémy Crégut, directeur. En 2016, le Montreux Music & Convention Center (2m2c) a réalisé 6,5 millions de francs de chiffre d’affaires – et cela avant subventions –, soit le plus important depuis 2003, année depuis laquelle le centre est géré avec sa comptabilité actuelle. Le chiffre d’affaires le plus élevé jusqu’ici datait de 2014 (6,1 millions). Le 2m2c devrait présenter en mai, à l’heure du bouclement des comptes, un résultat tout aussi record. «Tout ce qui dépasse les 5,5 millions de chiffre d’affaires représente un bénéfice», précise Rémy Crégut.

L’an passé, le 2m2c a accueilli 80 événements (68 en 2015), dont un grand nombre à forte valeur ajoutée (avec la vente de prestations annexes, stands, électricité, informatique et audiovisuel en plus de la location des salles). A un début d’année 2016 en fanfare avec l’accueil d’un congrès israélite, de la Fête fédérale de musique ou encore d’une exposition sur les animaux mystérieux se sont ajoutées plusieurs réunions internationales. Il s’agit de quatre congrès européens sur le développement durable, la pédiatrie, la logistique pharmaceutique et d’un congrès mondial sur l’énergie hydraulique.

En 2016, le centre a aussi accueilli davantage de soirées d’entreprise qu’à l’accoutumée. Et, dans le domaine artistique, le 2m2c a accueilli, comme en 2015, 15 spectacles sous l’égide de la Fondation de la Saison Culturelle, dont notamment les deux représentations des Ballets Béjart en co-production avec le Montreux Jazz Festival, auxquels se sont ajoutés 5 spectacles produits par des organisateurs privés. Si les 50 ans du Montreux Jazz Festival et les 70 ans du Septembre musical ont contribué à ces bons résultats en jetant la lumière sur le Centre de Congrès, ces éditions anniversaire n’expliquent pas tout. «Ce résultat est aussi le fruit d’un travail de longue haleine, estime Rémy Crégut. De plus, en 2014, nous avons engagé deux nouveaux directeurs, qui ont amené une nouvelle impulsion.»

A cela s’ajoute la création récente du Montreux Convention Bureau, qui se charge de détecter à l’avance, notamment par l’entremise de spécialistes londoniens, les événements pouvant être accueillis à Montreux. En prime, le 2m2c tire parti de l’évolution en cours de ses «concurrents» lausannois, à l’exemple de la venue en provenance de Lausanne de Polymanga ou encore d’un congrès international sur la chronométrie. «Beaulieu a désormais des locataires à l’année, ce qui restreint ses espaces à louer, analyse Rémy Crégut. Et nous semblons bénéficier de la fin de l’effet nouveauté du SwissTech Convention Center, qui a accueilli, pour se lancer, des événements n’étant pas de sa vocation et dont nous héritons.»

L’année 2017 se présente bien avec, entre autres, des réservations pour deux grosses manifestations d’entreprise ou encore pour une réunion européenne du Lion’s Club. Conclusion de Rémy Crégut: «Nos résultats sont encourageants au moment où le Conseil communal et la Municipalité doivent décider du projet de rénovation et de l’avenir du 2m2c.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.