En 2017, Vevey a renoué avec la santé financière

ComptesLes efforts d’économie et de belles surprises fiscales expliquent cette reprise. La fin d’un cycle négatif? Trop tôt pour le dire au vu des investissements et des effets de la RIEIII à venir.

En 2017, Vevey a connu le meilleur résultat depuis belle lurette. De quoi lui faire espérer d'être sortie de la spirale négative qui a plombé ses finances.

En 2017, Vevey a connu le meilleur résultat depuis belle lurette. De quoi lui faire espérer d'être sortie de la spirale négative qui a plombé ses finances. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Est-ce la fin de la période des vaches maigres qui caractérise Vevey depuis 2010? Au vu de l’exercice de l’an dernier, le municipal des Finances, le PLR Étienne Rivier, se prend à l’espérer. Les 125'000 fr. de bénéfices peuvent paraître modestes, mais ils cachent un résultat autrement plus positif. Le bénéfice brut s’élève en effet à 3,8 millions et la capacité à investir de la Ville – le fameux taux d’autofinancement si cher aux grands argentiers – à 13,5 millions.

Profitant de cette manne, la dette brute a été diminuée de 5,25 millions – «une première depuis de nombreuses années» – et ramenée à 188 millions. La Municipalité a également procédé à un amortissement de 2,2 millions du découvert courant: le solde des déficits cumulés ces dernières années ne s’élève «plus qu’à» 14,4 millions. Le bas de laine pour faire face à la péréquation a en outre été augmenté de 1,5 million.

Qu’est-ce qui explique cette embellie alors que le budget tablait sur un déficit de 3 millions? D’une part, les efforts d’une administration appelée à se serrer drastiquement la ceinture. Reconduction d’engagement retardée et mises en place de synergies (2,6 millions), parcimonie sur le matériel, fournitures, véhicules et mobilier (900'000 fr.): l’effort par rapport au budget est conséquent.

Revenus exceptionnels

Vevey a en outre pu compter sur 3 millions de rentrées fiscales de plus que prévu. L’impôt sur les personnes physiques avait été évalué très prudemment à la suite de projections inquiétantes et celui sur les entreprises a tenu la rampe. S’y ajoutent des revenus exceptionnels sur les successions de 4 millions, «dont seuls deux nous profiterons, les deux autres iront au Canton». Et tout cela sans que les trois points d’impôts supplémentaires votés en octobre dernier soient entrés en vigueur (ils le seront pour 2018).

Ces derniers – votés suite au résultat catastrophique de 2016 – ne seront toutefois clairement pas de trop dans les années à venir, selon Étienne Rivier. Le municipal invoque notamment les conséquences de la nouvelle RIE III (pour loi sur la réforme de l’imposition des entreprises, troisième version). L’estimation de la contribution de Vevey s’élève à 4,8 millions, selon Étienne Rivier. Celle-ci aurait dû être compensée par la RIE version fédérale. Or le peuple l’a refusée en février 2017. Une compensation du Canton est actuellement en discussion, sans garantie. «Comme nous avons su anticiper, j’entrevois une douloureuse pas trop douloureuse, avec toutes les réserves d’usage qui s’imposent. Cela me fait bien espérer que je ne sois pas contraint de demander une nouvelle hausse d’impôts.»

Le grand argentier entrevoit-il malgré tout un nouveau cycle positif? «Nous avons d’ores et déjà freiné sur les investissements après de très gros montants engagés ces dernières années (salle Del Castillo, l’Oriental, etc.). Pour la suite, tout dépendra de comment nous serons capables d’étaler ceux à venir. Entre les projets validés et ceux à voter ces prochains mois, nous en sommes à environ 90 millions, dont 62 pour le nouveau collège.» (24 heures)

Créé: 17.05.2018, 20h25

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.