Près de 5000 «Mud Guys» ont bravé la boue à Aigle

ChablaisMud Day Swiss, le premier en terre vaudoise, a connu le succès, samedi, attirant un public bigarré et pacoteux.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il y a le mec arborant fièrement ses peintures de guerre. Celui qui a revêtu son attirail de pro du trail. Une bande de gars en costard. Ceux qui affichent une mine conquérante. Les moins entraînés qui espèrent survivre assez longtemps pour apercevoir la ligne d’arrivée. Comme annoncé (24 heures de mercredi), le Mud Day Swiss, 2e du nom et premier en terres vaudoises, a drainé un public varié à Aigle, samedi.

Bon plan entre copains

En début de matinée, un seul point commun entre tous les participants: la propreté. Manuela Lacombe et ses collègues revêtent leur maillot aux Glariers. Employée d’une fiduciaire internationale, la Genevoise a déjà participé au Mud Day, «en France, à Aix-en-Provence. Une ambiance particulière: il n’y a pas de challenge de temps, ça permet de rester avec ses copains.» L’argument a fait mouche: la jeune femme a proposé d’intégrer la course au programme du week-end de team building de l’entreprise. Résultat? «31 inscrits!» Venu de Saint-Légier, Romain Chevalley a répondu présent, malgré une préparation physique relative: «Mon objectif est d’aller à mon rythme et d’être encore en forme pour boire quelques verres ce soir.»

Sur la ligne de départ, le ton est à l’avenant. «N’oubliez pas d’accrocher votre dossard pour que les organisateurs puissent identifier votre corps», avertit le speaker. Une boutade qui prend un tour vraisemblable au fil des épreuves. Une traversée de la Grande Eau, un bain de boue intégral, une série de murs à escalader, des coéquipiers à transporter à califourchon. A mi-parcours, la résistance des participants a déjà largement été mise à l’épreuve.

Esprit d’équipe

Restent encore à franchir les quatre «Mud Mountains», en plein champ, au bas d’Yvorne. Ça bouchonne à l’approche de l’obstacle et pour cause: les vagues successives de Mud Guys (près de 5000 participants) ont transformé ces montagnes en un toboggan quasi infranchissable. Les coureurs tentent de se fabriquer un escalier à coups de pointe de chaussure, se tendent la main, se font la courte échelle, avant de se laisser glisser dans un bourbier qui devient plus épais d’heure en heure. Quelques-uns y laisseront d’ailleurs une chaussure.

Sur la ligne d’arrivée, Romain Chevalley a le sourire. «Honnêtement, c’était moins pénible que ce à quoi je m’attendais. Il y a un peu d’attente à chaque obstacle ce qui fait qu’on n’est pas tout le temps en train de courir. Et se jeter dans de l’eau glacée donne un bon coup de fouet pour la suite!» Ce qui a le plus marqué le Saint-Légerin? Les Mud Mountains. «Seul, c’est impossible de les franchir. On est tombé sur deux gars et on s’est entraidé. Cet esprit d’équipe m’a beaucoup plu.»

Il plaît aussi aux organisateurs qui en ont fait leur marque de fabrique. «Cette journée est une réussite, réagit Géraldine Mottaz de la société Chassot Concept, coorganisatrice de l’événement. Nous allons encore faire le bilan, mais nous allons sans doute repartir pour un tour l’an prochain.» (24 heures)

Créé: 18.06.2017, 17h52

Articles en relation

«Il y aura bien assez de boue pour tout le monde!»

Aigle Les obstacles du «Mud Day» sont en cours de montage. Petit avant-goût de gadoue à quatre jours de la course. Plus...

Aigle va patauger dans 1200 tonnes de gadoue

Course La seule étape suisse du «Mud Day» est organisée dans le Chablais le 17 juin. Au menu, 22 obstacles et beaucoup de boue. Plus...

Une course à se traîner dans la boue naît à Lutry

Evénement La CobX-Race offre 5000 francs à l'équipe qui franchira tous ses obstacles en premier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dès la mi-septembre, le parking «longue durée» de la place Bellerive, à Lausanne, prisé des familles, ainsi que le P+R d'Ouchy seront payants les dimanches. Plus de mille places sont concernées. Paru le 22 août.
(Image: Bénédicte) Plus...