Pour sa 6e édition, Aigl’In Music voit plus grand

FestivalTrois jours au lieu de deux jusqu’ici seront mis en musique du 7 au 9 juin. Treize concerts à l’affiche.

Le duo veveysan Les Fils du Facteur se produira le dimanche 9 juin sur la scène de l'Aigl'In.

Le duo veveysan Les Fils du Facteur se produira le dimanche 9 juin sur la scène de l'Aigl'In. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas beaucoup de nouveautés pour la 6e édition d'Aigl’In Music, mais une notable néanmoins. Le festival gratuit qui se déroule chaque année en plein air dans la cour du Collège des Ormonts passe de deux à trois jours.

«Il se trouve que nos dates qui sont toujours agendées au deuxième week-end de juin tombent sur Pentecôte. On s’est dit OK, on passe à trois jours de concerts», explique le président du comité d’organisation, Marc-Olivier Drapel. Ce format sera-t-il pérennisé pour ce petit festival qui n’en finit plus de prendre de l’importance? «Nous ne le savons pas pour l’heure. Il faut attendre que cette édition se déroule», avance prudemment le fondateur de la manifestation.

L’an passé, l’organisation avait fait un coup avec le concert de Patrick Juvet. «Il est clair que ça avait drainé beaucoup de monde, soit 5500 spectateurs sur les deux jours. On espère faire aussi bien, voire mieux en juin», poursuit «Marc-O» Drapel.

Du suisse... et encore du suisse

Treize concerts seront à l’affiche. Et comme de coutume, la participation sera essentiellement suisse ou composée d’artistes étrangers vivant en Suisse. La programmation très éclectique empruntera les voies de la chanson et du rock francophone, de la musique du monde, du rap, de la pop, du folk, etc.

Parmi les coups de cœur, les Bernois Yokko, les Tessinois The Virtual Symmetry, les Valaisans The Wintershome ou encore les Jurassiens Sim’s. Des Vaudois arpenteront la scène aiglonne, comme Sophie de Quay & The Waveguards, Mark Kelly, Les Fils du Facteur et Bastoun, régional de l’étape. Pour la première fois, le festival propose un concert pour enfants: celui du Vaudois d’adoption Gaétan et son «Chope la banane».

Un festival de cette trempe, ça a forcément un coût. 90 000 francs cette année, dont 15 000 de subventions communales. Un peu plus du tiers sera dévolu aux cachets des artistes. Enfin, 50 bénévoles oeuvreront durant les trois jours de l’Aigl’In Music. Programme complet et informations complémentaires: www.aiglinmusic.ch

Créé: 14.03.2019, 21h05

Articles en relation

«J’aurais donné 200 balles pour voir Patrick Juvet!»

Evénement À Aigle, ville où sa mère a fini ses jours, la star a livré une prestation chagrine. Mais que ne pardonne-t-on aux étoiles du Disco? Plus...

Avec Patrick Juvet, Aigl’In réalise un double rêve

Festival Plusieurs fois disque d’or aux Etats-unis, le Frenchie des années disco est la tête d’affiche du festival gratuit. Sa maman vivait à Aigle et rêvait de l’y voir chanter Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.