A Aigle, les recettes sont en forte hausse

Comptes 2016Les argentiers, prudents, avaient anticipé un déficit de 480 000 francs. L’exercice se clôt sur un bénéfice de 215 000 francs.

Une partie du centre-ville au premier plan, au loin la zone industrielle et commerciale d'Aigle.

Une partie du centre-ville au premier plan, au loin la zone industrielle et commerciale d'Aigle. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La situation financière de la Ville d’Aigle peut-être qualifiée d’assez bonne», résumait lundi le syndic Frédéric Borloz lors de la présentation des comptes 2016. Le bénéfice net, après toutes les opérations comptables, amortissements complémentaires et attributions au fonds de réserves, est de 215'0000 francs. Mieux que le résultat escompté lors de l’élaboration du budget 2016: un déficit de 480'000 francs.

Les recettes nettes se sont montées à 44,4 millions. Avec une hausse notable de 11,2%, alors que les charges ont, dans le même temps, augmenté de 1,08%. Le bond des rentrées s’explique en grande partie par une augmentation notable de l’impôt sur les successions et donations et de celui sur le bénéfice des sociétés, surtout sur le gain comptable des entreprises. Ici, c’est une entrée de 3,1 millions de francs qui a été enregistrée, alors que rien n’avait été budgété. Depuis plusieurs années, la Commune achète des terrains – dont un à 15 millions – qu’elle morcelle. Avant de les revendre avec bénéfice aux nombreuses entreprises qui souhaitent commercer à Aigle. «Nous allons poursuivre cette politique afin d’accueillir des sociétés avec des profils divers», poursuit l’édile. Sur le plan des investissements, la Ville a engagé 3,3 millions en 2016.

Bonne capacité d'autofinancement
La capacité d’autofinancement dégagée en 2016 est bonne: 5,7 millions, quand les argentiers l’imaginaient à 1,7 million. Les bons résultats ont permis de procéder à des amortissements complémentaires pour éponger 2,2 millions d’emprunts. Sans compter une attribution au fonds de réserve pour 1,8 million (total au bilan: 32,2 millions).

La dette brute a baissé de 1,1 million en 2016. Elle est désormais de 63 millions, soit 6468 francs par habitant. Rappelons que l’autorisation de dépenser pour la Municipalité se monte à 100 millions de francs pour la législature. Des investissements importants se profilent, avec notamment la rénovation des différentes écoles de la cité (25 millions étalés sur cinq ans). Enfin, la Municipalité n’envisage pas de modifier à la hausse le taux d’impôt – 67,5% –, «le plus bas du district», se félicite le syndic. (24 heures)

Créé: 22.05.2017, 16h31

Articles en relation

A Aigle, la conjoncture pèse sur le budget 2017

Finances La Ville prévoit 44 millions de francs de charges et un déficit de 1,5 million, le plus gros depuis trois ans. Mais elle garde de bonnes perspectives fiscales. Plus...

La stratégie économique active porte des fruits

Aigle L’effet de la politique de développement menée par les autorités d'Aigle se lit dans les derniers comptes de la législature. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Trois femmes avaient déjà mis en cause Donald Trump durant la campagne présidentielle. Elles se sont retrouvées sur un plateau de télévision pour réitérer leurs accusations. La Maison-Blanche a dénoncé des «histoires inventées»
(Image: Bénédicte) Plus...