Ambiance nauséabonde autour de la future step

VilleneuveLe ton est monté violemment jeudi au Conseil communal quand l’UDC a posé une salve de questions sur ce projet suprarégional.

Le siège du Service intercommunal de gestion à Vevey.

Le siège du Service intercommunal de gestion à Vevey. Image: Archives/Gérald Bosshard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’ambiance était bon enfant jeudi au parlement villeneuvois, entre le débat sur le budget, une future halle de tennis et la proposition d’acheter des ruches; surtout en attendant la traditionnelle agape qui conclut l’année politique. Jusqu’à ce que l’UDC (ré)enfourche un de ses actuels chevaux de bataille: la future station d’épuration (step) suprarégionale.

Ce mégaprojet est conduit par le Service intercommunal de gestion (SIGE) de la Riviera, dans un dessein esquissé par le Canton: réduire le nombre de stations d’épuration des eaux en regroupant les plus petites en usines plus grandes, plus modernes, aptes à absorber les micropolluants. Ce sera notamment le cas à Aigle en 2022. À Villeneuve en 2025… normalement. Seraient condamnées au profit de la future step, celles de Vevey, de Clarens et de Roche.

«Une bande de rigolos»

La présidente de l'UDC, Brigitte Delugin, a soulevé diverses interrogations, présentées au nom de tous les élus du parti – emplacement, exploitation, coûts, nuisances pour Villeneuve et ses environs, etc. – auxquelles le municipal Michel Oguey avait en partie déjà répondu lors de la séance précédente. Du reste, l’édile PLR a indiqué que l’Exécutif «n’accepte pas cette nouvelle avalanche de questions pour un projet qui n’existe pas encore. Il s’agira de répondre en temps voulu. Pour l’heure, c’est du vent.»

Sur le fond, OK. Sur la forme, Michel Oguey s’en est violemment pris à l’UDC Alexandre Pastore, suspecté de tirer les ficelles. Avant de lui asséner au sujet des nuisances olfactives: «Reniflez devant votre porte», le municipal a clairement avancé que le conseiller voulait régler un conflit avec son ancien employeur, le SIGE. Et de balancer: «Il est dommage que le Conseil communal soit pris en otage de la sorte.»

Cloué sur son siège, l’intéressé est demeuré coi. Pas le chef de groupe UDC au conseil, Thierry Schwitzguebel. Dans une diatribe de deux minutes, ferme et sans concessions, il a fustigé le projet. «Je suis arrivé en retard, mais j’ai bien fait de venir. Sur ce dossier, on ne devrait même pas entrer en matière. Depuis de longues années, on a dépensé des centaines de millions de francs dans la région pour séparer les eaux claires des eaux usées, et un cerveau dans un bureau vient nous dire qu’il faut rajouter un tuyau d’immondices dans le lac. On ne va pas se faire avoir par cette bande de rigolos. Nous ne serons pas indéfiniment la poubelle de la Riviera.»

Joint vendredi matin, Alexandre Pastore a jugé «inadmissible» l’intervention du municipal. «Nous allons désormais étudier toutes les pistes pour donner ou non suite à cette affaire. Je pense qu’il y en aura.»

Vice-président des Verts de la région, responsable du groupe de Villeneuve, Léonard Studer estime «inadéquate et sans fondement» la prise de position de Michel Oguey. «ça n’apporte rien au débat que l’on doit avoir sur ce dossier, qui dépasse largement le seul intérêt et la seule responsabilité des Villeneuvois.» (24 heures)

Créé: 08.12.2017, 17h01

Articles en relation

L’UDC tire à vue sur la future STEP régionale

Villeneuve L’usine serait construite sur le terrain des stands de tir de la commune du Haut-Lac. Le complexe prévu pour ouvrir en 2025 est devisé à 250 millions de francs maximum. Plus...

Paid Post

Les meilleurs commerçants lausannois récompensés
Pour la 5ème année consécutive, le Prix du Commerce a distingué des détaillants de la capitale cantonale qui excellent dans leur domaine.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Les intempéries paralysent une partie de la Suisse
(Image: Bénédicte) Plus...