C'est non au parking sous la place du Marché à Vevey

ScrutinLe «vote du siècle» a rendu son verdict ce dimanche: les Veveysans ont dit non à 53,69% au projet de parking souterrain.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour la première initiative populaire communale de leur histoire, les Veveysans ont dit non à un parking sous la place du Marché ce dimanche à 53,69% (3207 voix contre 2766). Le comité d’initiative Ma Place, qui rêvait de voir disparaître les voitures en surface et d’offrir à la vieille ville un parking à proximité immédiate, a ainsi échoué sur cet objet qui constitue un serpent de mer vieux de plusieurs décennies. C’était en revanche la première fois que la population était appelée à s’exprimer sur le sujet. Elle l’a fait au terme d’une campagne parmi les plus farouches qu’ait connu la cité et non sans son lot de dérapages.


Lire aussi: À quand le tonnerre de Brest à droite?


Le taux de participation s’est élevé à 46,53%. Un bon score si on le compare à d’autres scrutins du passé récent de Vevey. Le oui était soutenu principalement par les milieux économiques, le PLR et le PDC; le non par la gauche (Verts, PS et Décroissance-Alternatives), Vevey Libre, l’Association Transports et Environnement ainsi que Pro Velo. L’UDC n’avait pas donné de consigne. La Municipalité avait pour sa part invité à voter non.

«Fini le tout à la voiture»

Dans le camp des vainqueurs du jour, Sabrina Dalla Palma, porte-parole du comité Notre Ville, savoure: «C’est un beau résultat: 53,7% des Veveysans partagent notre vision de l’urbanisme pour le Vevey de demain, soit arrêter avec le tout à la voiture dans le centre-ville. Vevey se serait sentie bien seule en votant un ouvrage qui n’a plus lieu d’être au XXIe siècle! Ce vote dit aussi que cette idée de parking est une page à tourner définitivement. Il faut dorénavant aller de l’avant avec le projet municipal de réaménagement de la place.»

La syndique Verte Élina Leim­gruber ne dit pas autre chose: priorité à la variante «D’amour et d’eau fraîche» validée par le Conseil communal en 2016 et qui préconise de ramener de 450 à 200 le nombre de places de parc en surface sur une moitié de la place et de rendre le reste aux piétons. En parallèle, la création de nouveaux parkings devra compenser les places supprimées, en premier lieu celui de Gare Nord, 324 places dont 247 publiques, prévu juste derrière la gare. «Nous ne sommes pas pour zéro voiture à Vevey comme il a pu être dit, ajoute la syndique. Nous ne supprimons pas, nous réorganisons. Ce vote permettra de diminuer le trafic au centre-ville, d’augmenter la polyvalence de la place du Marché et de diversifier les possibilités de stationnement.»

«Une décision à la Brexit!»

Du côté des perdants, on peine à digérer le résultat du jour. «Un vote de repli, selon Philippe Oertlé, du comité Ma Place. Une décision à la Brexit, qui fait fi des conséquences, une occasion ratée qui condamne la place du Marché à rester un triste parking à ciel ouvert.»

L’enjeu des commerces

Une chose est sûre pour le porte-parole: «Nous nous opposerons à tout changement sur la place du Marché tant que le parking Gare Nord ne sera pas fait. Or on sait qu’il vient d’être sanctionné d’une volée d’oppositions au terme de la mise à l’enquête et cela peut aller jusqu’au Tribunal fédéral.» Dernière pique du porte-parole: «Avec ce vote, on tue le commerce de proximité.»

Une allégation «ridicule», selon le comité Notre Ville. Pour ce dernier, les difficultés actuelles de certains commerçants n’auraient pas trouvé leur solution à travers le parking sous la place du Marché. Il n’en nie pas moins les soucis de nombre d’enseignes et appelle de ses vœux d’autres solutions: «Par exemple en pérennisant la gratuité des systèmes de livraison mis en place pour la Fête des Vignerons.» Et la syndique d’appuyer: «Nous devons construire l’avenir de Vevey ensemble, y compris avec les commerçants, dont nous avons entendu les préoccupations.»

Créé: 19.05.2019, 13h22

Commentaire

Tout sauf l’immobilisme pour le bien de Vevey

Dès les prémices de leur démarche, les initiants en faveur d’un parking sous la place du Marché s’étaient à juste titre arrogé un mérite: les Veveysans auraient enfin la possibilité de se prononcer sur un ouvrage qui a fait couler beaucoup d’encre durant près de quatre décennies.

Aujourd’hui, le non des citoyens, certes pas massif mais clair, dit une chose: le temps est venu de tourner la page. Et si la frustration des perdants exprimée ce dimanche est compréhensible, elle ne doit pas se transformer en obstructionnisme obstiné. L’avenir de la place du Marché, nœud stratégique de la ville, passe désormais par le projet de réaménagement de la place tel que voulu par la Municipalité, puis validé une première fois par le Conseil communal et, de facto, une seconde ce week-end dans les urnes.

Oui, ses contours devront être précisés, améliorés, tenir compte des préoccupations exprimées par certains citoyens dans les ateliers participatifs. Son financement définitif devra aussi obtenir l’aval du Conseil communal. Oui, le chemin est encore long sur les terrains administratif, politique et juridique, à n’en pas douter, que ce soit celui qui mène au réaménagement lui-même ou à son pendant du parking Gare Nord prévu en compensation. Un autre vote populaire semble du reste acquis à terme. Tout ça fait partie du jeu démocratique.

Le sang circule et c’est tant mieux, tant que le souci premier reste celui du consensus à trouver. Il faut que les choses bougent à Vevey, déjà embourbée dans une crise politique qui a amputé sa Municipalité de trois membres et dont le projet de nouveau collège n’en finit plus d’attendre de connaître son destin. Il faut impérativement aller de l’avant. Tout sauf l’immobilisme.

Articles en relation

Un vote historique à Vevey pour une saga sans fin

Initiative communale Les électeurs sont appelés à se prononcer dimanche pour ou contre un parking sous la place du Marché. Plus...

Le plan de circulation «Fête des Vignerons» fâche les commerçants

Vevey Leurs représentants jugent la signalisation prévue dissuasive pour les clients. Et Manor ne veut pas de la fermeture de l’accès principal à son parking. Plus...

Les Veveysans voteront bien sur le parking souterrain

Place du Marché Le Conseil communal a rejeté l'idée des initiants et validé la politique municipale. Le dernier mot reviendra donc aux électeurs. Plus...

Les partisans du parking souterrain lancent les hostilités

Vevey Le comité d’initiative pour une place du Marché vidée de ses voitures a lancé sa campagne en vue du vote du 19 mai. Plus...

«Un tel parking souterrain ne serait qu’une impasse»

Vevey Les opposants au transfert des voitures de la place du Marché en sous-sol ont présenté leurs arguments. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.