Cap sur l’enneigement mécanique des Mosses

Alpes vaudoises 2020Après des années de négociations, l’apparition de canons à neige dans la station se précise enfin.

Au pied de la Tour-d’Aï, la retenue de Chaux-de-Mont d’où l’eau sera distribuée vers les canons.

Au pied de la Tour-d’Aï, la retenue de Chaux-de-Mont d’où l’eau sera distribuée vers les canons. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un peu moins de 2,60 m en 2009. À peine 1,20 m en 2010. Tout juste 1,82 m en 2016. Plus de 6,50 m en 2017. En termes de chutes de neige (cumul saisonnier, chiffres fournis par le site skiinfo.ch), les hivers se suivent mais se ressemblent de moins en moins aux Mosses. Les données quant à l’ouverture des pistes fournies par Télé Leysin-Les Mosses-La Lécherette SA (TLML) confirment: si l’hiver dernier a renoué avec une exploitation «normale» (105 jours), les téléskis ont de moins en moins tourné depuis 2014-2015 (99 jours, contre 69 en 2016-2017).

Difficile pour cette destination de moyenne altitude (1379 à 1680 m) de s’imaginer un avenir sur les pistes sans enneigement mécanique. Après presque trente ans de négociations, celui-ci se précise enfin. Le fameux «plan d’affectation cantonal 292A», enfin avalisé par tous les acteurs en 2015, a ouvert la voie à la mise en place de ces infrastructures – vraisemblablement pour la saison 2019-2020 –, en échange d’une liste de revalorisations de biotopes sur ce site reconnu d’importance nationale.

Le projet Alpes vaudoises 2020 lui a donné un coup d’accélérateur. TLML et la Communauté d’intérêts touristiques des Alpes vaudoises viennent de déposer la 2e demande d’aide financière auprès du Canton pour ces infrastructures. Après Leysin en juin, Ormont-Dessous (où se situent Les Mosses) a avalisé mardi le cautionnement des prêts cantonaux et fédéraux.

L’alimentation: un enjeu

Le coût définitif du projet n’est pas arrêté mais on parle pour l’heure de 19 millions de francs. Les garanties des deux Communes – qui fourniront également les fonds propres nécessaires (5,3 millions) – portent sur des aides cantonales et fédérales avoisinant les 13,68 millions de francs. La part vaudoise se montera à 9,38 millions et figurera dans la 4e et dernière enveloppe estampillée «Alpes vaudoises 2020».

Le plan d’affectation qui régira les périmètres concernés est en cours d’analyse au Canton. Les plans devront ensuite être affinés, d’entente avec les propriétaires (armée suisse et privés).

De l’eau mais pas d’espace

Le principe général est toutefois connu: TLML devra aller puiser l’eau nécessaire dans le lac de l’Hongrin. «Il y a assez d’eau à Leysin pour cela; ce qui manque, c’est l’espace pour la stocker», explique Erik Söderström, du bureau d’ingénieurs Sabert qui a piloté le projet.

Cliquer ici pour agrandir

Une conduite reliera ce lac artificiel au réservoir de Chaux-de-Mont, au pied de la Tour-d’Aï. De là, l’eau sera distribuée vers les canons des différents secteurs exploités par TLML: Berneuse, Chaux-de-Mont, Les Fers et Les Mosses. «C’était la solution la plus logique des points de vue environnemental et économique, souligne Erik Söderström. On évite de créer un nouveau réservoir ou d’en agrandir un existant.»

«Absurde mais pas illégal»

Pro Natura Vaud a admis le principe de l’enneigement mécanique des Mosses dans le cadre du PAC 292A – «une exception très particulière» dans cette zone qui bénéficie d’une protection totale depuis l’acceptation en 1987 de l’initiative fédérale Rothenthurm. L’idée n’en paraît pas moins «absurde» à son secrétaire général Michel Bongard: «On va enneiger artificiellement un domaine avec de l’eau en pompant dans un lac en partie alimenté pour le turbinage au barrage de l’Hongrin par de l’eau déjà pompée dans le Léman à l’aide… d’énergie nucléaire française. Cela va à l’encontre totale de l’idée de développement durable. Mais malheureusement, la loi le permet.»

Résigné, l’écologiste promet malgré tout de rester attentif lors de la mise à l’enquête des infrastructures. «Certaines remises en état exigées dans le cadre du PAC 292A ont commencé. Nous veillerons à ce qu’elles soient bel et bien réalisées.»

Erik Söderström tient toutefois à nuancer les propos de Michel Bongard: «Le volume puisé dans le Léman pour le turbinage n’augmentera pas pour alimenter les canons. En ce qui nous concerne, le bilan hydrologique sera neutre puisque nous restituerons en été l’eau pompée en hiver pour l’enneigement.» Le trop-plein du lac de retenue de Chaux-de-Mont se déversera en effet dans le bassin de l’Hongrin.

Créé: 02.11.2018, 10h34

Articles en relation

Les Mosses ne joueront pas les prolongations à Pâques

Alpes vaudoises La saison s’achève le lundi de Pâques dans la station. Un habitant s’en offusque, Télé-Leysin-Les Mosses-La Lécherette SA répond. Plus...

Enlisé depuis vingt ans, le compromis impossible est sorti des marais

Plateau des Mosses-La Lécherette L'équilibre difficile entre activités humaines et site marécageux d'importance nationale est enfin trouvé. Le Plan cantonal 292A a été signé . Plus...

La protection des marais a 30 ans

Ecologie Le 6 décembre 1987, le peuple suisse acceptait l’initiative Rothenthurm visant à sauvegarder les sites marécageux. Un vote qui a laissé des traces dans le canton. Plus...

Leysin et Pro Natura signent un armistice novateur

Environnement La Commune et l’ONG ont élaboré un accord qui trace les lignes futures du développement de la station. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.