Court Circuit met la gastronomie en bocal

TerroirsSur la Riviera, Suzanne Picazo et Aurélien Joly proposent des plats soignés et livrés à domicile.

Suzanne Picazo et Aurélien Joly ont lancé Court Circuit il y a deux mois mais proposent déjà un large choix.

Suzanne Picazo et Aurélien Joly ont lancé Court Circuit il y a deux mois mais proposent déjà un large choix. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Et si les employés de bureau pressés avaient envie de bien manger tout en réduisant au strict minimum la durée de leur pause de midi? Et si la Fête des Vignerons était l’occasion de multiplier les apéros? Avec des «si», Suzanne Picazo et Aurélien Joly ont mis leurs petits plats dans des bocaux et créé, il y a deux mois, Court Circuit. Soit une large gamme de conserves – pickles, chutneys, confitures, jus et même repas complets.

Ancien cuisinier à Ze Fork, sur les quais veveysans, Aurélien Joly réfléchissait depuis quelque temps à un tel projet, raconte Suzanne Picazo. Le parcours de cette dernière est un peu plus atypique: «Je suis géologue de formation. J’étais assistante à l’Université de Lausanne et mon contrat se terminait quand j’ai rencontré Aurélien. J’avais envie de changer de voie, de me tourner vers quelque chose de plus écologique. C’était l’occasion.»

Proximité avant tout

Pour l’heure, le duo concocte ses petits pots dans les cuisines de l’Hôtellerie de Châtonneyre, à Corseaux. «Nous cherchons un local où nous établir, pour faire également de la vente directe», précise Suzanne. Dès ses premiers tests, le couple s’est orienté vers un choix de pickles. «Confectionnés uniquement avec des produits de saison et achetés dans le coin, entre Aigle et la région lausannoise, en circuit court; d’où le nom Court Circuit», précise Aurélien.

La perspective de la Fête des Vignerons pointait évidemment dans cette direction: «Notre objectif est de démarcher les bars, explique Suzanne. Il y aura une forte demande des établissements pour des produits tout prêts à servir à l’apéritif, sur les terrasses.» Pour mieux les faire déguster, Court Circuit propose également des crackers maison. Rillettes et terrines, également concoctées par le duo compléteront tout prochainement l’assortiment.

Éviter le plastique

Depuis quelques semaines, l’autre public cible de la petite entreprise, ce sont «les employés de bureau qui ont peu de temps, mais envie de bien manger», poursuit Suzanne Picazo. Court Circuit propose un choix de mets tout prêts – entrée, plats et desserts – livrés entre Aigle et Lausanne. Leur particularité? Chaque plat est conditionné en bocal, comme le reste de l’assortiment, d’ailleurs. «Dans un esprit durable, nous voulions à tout prix éviter les emballages plastiques, tout en proposant de la cuisine gastronomique», ajoute la jeune femme. Un choix de jus de fruits est aussi en cours d’élaboration, «dans le but de pouvoir assortir chaque plat à une boisson différente».

L’offre évolue là aussi en fonction des saisons. On peut trouver ces jours sur le site des pois chiches au lait de coco et citronnelle, un émincé de colrave et carottes au sésame, un sauté de porc à la moutarde, une polenta crémeuse aux herbes et blettes au pavot ou un mijoté de bœuf à l’estragon, un millefeuille de pomme de terre et oignon confit au thym. Il faut compter entre 25 et 30 francs pour un menu avec trois plats. La livraison est en sus, oscillant entre 5 et 10 francs selon la région. Pour passer commande, il faut au moins acheter cinq pots, pour rationaliser les livraisons. «L’idée, à terme, est que nos clients passent commande le vendredi pour les cinq repas de la semaine suivante.»

Créé: 01.06.2019, 11h50

En détail


Le couple travaille uniquement des produits de saison et locaux.


Les tartinades sont toutes désignées pour accompagner les apéros.


Pour accompagner ses pickles, le duo propose des crackers maison.


Plus d'informations sur:

www.bocaux-courtcircuit.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...