Deux braquages en l’espace de 24 heures

MontreuxLa police a interpellé mardi à La Tour-de-Peilz des malfrats qui auraient commis un braquage à Montreux. La veille, ils ont interpellé les deux voleurs d’une bijouterie.

La Bijouterie Schaller avait été attaquée précédemment deux fois, comme ici en 2009.

La Bijouterie Schaller avait été attaquée précédemment deux fois, comme ici en 2009. Image: Archives/24 heures/Curchod

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est avec une arme de poing factice qu’un homme a braqué le personnel de la station-service Migrolino à Montreux, mardi matin vers 10 h 40. Il a pu emporter le contenu de la caisse avant de quitter les lieux en voiture. Police Riviera a ensuite appréhendé à La Tour-de-Peilz deux jeunes Français de 20 et 24 ans, «fortement soupçonnés d’être impliqués dans les faits», a indiqué mardi soir la police cantonale vaudoise. Les employés de la station-service n’ont pas été blessés et ont été pris en charge par l’Equipe de soutien d’urgence (ESU).

«Un véhicule de transport de fonds et son équipage se trouvaient à proximité immédiate lors des faits, mais ils n’étaient pas visés», ajoute la police dans son communiqué.

C’est le deuxième braquage qui survient à Montreux en vingt-quatre heures. «Rien ne permet d’établir un lien entre les deux braquages, ni de l’infirmer», explique Florence Maillard, porte-parole de la police cantonale.

Lundi matin en effet, la Bijouterie Schaller (située à 200 mètres de la station-service Migrolino) a elle aussi été braquée par deux hommes. La clairvoyance d’un employé ne leur a pas permis de s’en tirer. L’employé est parvenu à discrètement appuyer sur le bouton d’alarme du magasin pour signaler le brigandage à la police. «L’arrestation s’est fort heureusement déroulée sans heurt», informe Florence Maillard. Le personnel n’a pas été blessé ni molesté. Il a fait aussi l’objet d’une prise en charge par l’ESU. Les deux malfrats qui n’ont donc pas fait usage de leur arme sont détenus dans un poste de police. Mardi, le procureur Anthony Kalbfuss du Ministère public de l’Est vaudois en charge de l’affaire les a auditionnés.

Aucune mention de l’âge ou de la nationalité des deux voyous n’a été faite, le magistrat ne le souhaitant pas. L’enquête, menée par les inspecteurs de la police de sûreté vaudoise, avec l’appui de leurs collègues de la brigade scientifique, se poursuit. Idem pour le braquage de mardi, également instruit par le procureur Kalbfuss. (24 heures)

Créé: 26.09.2017, 12h47

Articles en relation

La bijouterie Schaller encore attaquée

Montreux Déjà victime de deux cambriolages, la boutique spécialisée dans les montres de luxe a été dévalisée ce lundi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Laeticia et l'héritage de Johnny
(Image: Valott) Plus...