Deux corps congelés depuis des décennies font surface

Massif des DiableretsUn employé de Glacier 3000 a découvert le corps d’un homme et d’une femme jeudi dernier sur les pentes du glacier de Tsanfleuron.

Outre les corps momifiés et retrouvés habillés, des sacs à dos, dont un contenant un livre, ou encore une bouteille se trouvaient juste à côté des deux malheureux peut-être tombés dans une crevasse.

Outre les corps momifiés et retrouvés habillés, des sacs à dos, dont un contenant un livre, ou encore une bouteille se trouvaient juste à côté des deux malheureux peut-être tombés dans une crevasse. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Occupé à des travaux de maintenance des installations du domaine skiable de Glacier 3000 aux Diablerets, un employé a découvert jeudi vers 17 h deux cadavres. Côte à côte, ils étaient partiellement pris dans la glace.

«Au départ, il a cru apercevoir des cailloux mais a décidé d’aller voir plus près. Et là, en s’approchant, il a constaté la présence de deux corps», indique Bernard Tschannen, directeur de Glacier 3000, qui confirme une information du matin.ch.

Les corps momifiés sont ceux d’un homme et d’une femme. Etaient-ils des alpinistes, vu l’altitude? Ils portaient des chaussures de marche. La découverte a eu lieu à 2900 m, sur une partie plate du glacier de Tsanfleuron, lequel fait partie du massif des Diablerets.

Divers objets retrouvés

Outre les corps habillés et chaussés, l’employé a découvert des sacs à dos, une bouteille, un livre. «Au vu des vêtements et des équipements, on estime que la disparition remonte entre septante et nonante ans», relate Bernard Tschannen. «Nous pensons qu’ils sont peut-être tombés dans une crevasse, qui les aurait retenus prisonniers durant des décennies. Le glacier ayant reculé progressivement, il a redonné les corps. Une histoire qui rappelle un peu celle de ces frères qui s’étaient perdus dans le Lötschental il y a septante ans. On les a retrouvés il y a quelques années», poursuit le directeur de Glacier 3000.

Quelques minutes après la découverte des deux corps, le chef de la sécurité de la station a été prévenu. Ce dernier a d’abord alerté la police cantonale vaudoise, qui s’est rendue sur place vendredi matin. Mais cette dernière a par la suite informé son homologue du Valais, car les corps ont été retrouvés sur le versant valaisan du glacier du Tsanfleuron.

A noter que le massif des Diablerets s’étend aussi sur un troisième canton, celui de Berne. Et que, toujours selon Bernard Tschannen, les deux alpinistes allaient certainement dans cette direction.

280 disparus en Valais

Des services de la police cantonale valaisanne sont venus chercher les deux alpinistes disparus avec un hélicoptère. Avec tous leurs effets. «Les cadavres ont été remis à un médecin légiste. Une autopsie est en cours. Une recherche ADN sera effectuée en vue de comparaison future», informe Stéphane Vouardoux, porte-parole de la police cantonale valaisanne.

Ce dernier ne souhaite en revanche pas donner de plus amples informations. Notamment si des papiers d’identité ont été retrouvés dans les sacs ou à proximité. «C’est une affaire judiciaire qui nécessite une enquête minutieuse. Des spécialistes, avec toutes les précautions voulues afin de ne pas les altérer, vont examiner tous les objets retrouvés. Ceci encore une fois dans le but d’aider à l’identification de ces personnes.»

Les services de la police valaisanne possèdent un fichier de personnes recherchées dans le canton depuis 1925. «Il contient environ les identités de 280 personnes qui ont disparu, majoritairement en haute montagne et dans des cours d’eau. Nous allons tenter de procéder par recoupement», conclut Stéphane Vouardoux. (24 heures)

Créé: 17.07.2017, 18h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...