Elles tricotent huitante mètres pour lutter contre le cancer du sein

VaudUne soixantaine de tricoteuses vaudoises ont réalisé un ruban de laine rose qui sera exposé à l’Hôpital Riviera Chablais.

L'instigatrice Marina Melon (à g.) et Pierrette Badan ont assemblée la semaine dernière tous les carrés.

L'instigatrice Marina Melon (à g.) et Pierrette Badan ont assemblée la semaine dernière tous les carrés. Image: Image Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trente mètres d’écharpe de laine rose en tricot. C’est la mesure que s’était fixée fin juillet Marina Melon lorsqu’elle a lancé une initiative pour soutenir l'encouragement au dépistage du cancer du sein. La Bellerine prenait alors en exemple la démarche de l’Institut Curie à Paris, dans le cadre des manifestations de sensibilisation connues sous le nom d’«Octobre rose».

Force est de constater que son ambition a été largement dépassée. Epaulée par 60 «tricopines» œuvrant aux quatre coins du canton et réalisant des carrés de 10 cm sur 10 cm, la responsable du Centre social régional de Bex s’est finalement retrouvée avec un ruban en laine assemblée de 160 m. De toutes les teintes de rose, en partie tricoté, en partie crocheté. Afin de le rendre résistant, il a été choisi de le séparer en deux, pour le doubler en carrés d’une largeur de 20 cm, soit un résultat final de 80 m. «Je suis époustouflée et heureuse de l’engagement qui s’est porté sur mon initiative. Avec les carrés, j’ai souvent reçu des messages très touchants et délicats. Notamment de femmes qui ont survécu au cancer.»

Marina Melon souhaitait dès le départ que le ruban géant soit exposé sur le chantier de l’Hôpital Riviera Chablais (HRC) à Rennaz. Une action «flash» y sera prochainement réalisée durant laquelle l’écharpe sera momentanément exposée, avec prises de vue. En accord avec la direction de l’HRC, le ruban sera ensuite installé dans une des antennes du pôle médical, celle de cancérologie à l’Hôpital de la Providence à Vevey. «La date n’est pas encore arrêtée, ni la durée d’exposition, sans doute plusieurs semaines», résume Patricia Claivaz, porte-parole de l’HRC.

Marina Melon et ses tricopines pensent déjà à octobre prochain. «En 2018, nous réaliserons des petits nœuds roses en laine, comme des pin’s, à accrocher au revers de la veste. Ils seront vendus et le produit sera reversé à la Ligue vaudoise contre le cancer.» (24 heures)

Créé: 03.10.2017, 16h52

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Articles en relation

A Bex, des «tricopines» luttent contre le cancer

Octobre rose Une Bellerine et ses copines tricotent un grand ruban rose en laine pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...