En 2019, les vignerons seront rois. Bons princes, d’autres événements s’adaptent

ManifestationsEn raison du raout veveysan, les dates de certains festivals majeurs doivent changer.

Le Montreux Jazz Festival 2019 sera anticipé d’une semaine par rapport à ce qui avait été prévu il y a plusieurs années. Image: KEYSTONE/ Valentin Flauraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Fête des Vignerons (FDV), qui verra affluer des centaines de milliers de personnes à Vevey du 18 juillet au 11 août, contraint certains organisateurs de festivals et autres manifestations à avancer ou retarder leurs dates, souvent agendées depuis plusieurs années.

C’est le cas du Montreux Jazz Festival: «Nous avions prévu depuis très longtemps déjà les dates du 5 au 20 juillet, en concertation avec d’autres festivals suisses et internationaux. Du coup, nous aurions été à cheval avec la Fête avec de possibles contraintes en matière de prestataires de services ou de potentiels membres du staff qui participeraient comme figurants ou bénévoles à Vevey», détaille Mathieu Jaton, directeur de l’événement montreusien.

Après réflexion, décision a été prise d’avancer la 53e édition d’une semaine. «En termes de logistique, d’infrastructures, de technique pour lesquels nous travaillons avec des gens à haut potentiel, ou encore de fournisseurs, ça ne devrait pas avoir trop d’influence, atténue Mathieu Jaton. En revanche, le problème risque de se poser pour recruter le staff, quelque 1600 personnes défrayées par l’organisation, alors que l’école ne sera pas finie fin juin et que les étudiants seront en phase d’examen. Au moins notre décision réjouit restaurateurs et hôteliers de la Riviera.»

Surtout, le directeur et toute son équipe vont devoir jongler avec les tournées d’artistes et les programmateurs d’autres festivals pour garnir au mieux leur affiche. Une bonne note se fait entendre dans ce concert d’incertitudes: le double concert d’Elton John, qui se produira pour la première fois au «Jazz», est complet.

La crainte de la concurrence

Pour sa 50e édition, le Festival international du film alpin des Diablerets (FIFAD) sera décalé d’une semaine par rapport à cette année, soit du 10 au 17 août: «Nous allons démarrer quand la Fête des Vignerons se termine, mis à part le premier samedi qui sera commun», informe Solveig Sautier, secrétaire générale. Là, clairement on craint la concurrence: «On ne fait pas le poids, ce n’est pas la même dimension. Et ce d’autant plus que nos visiteurs (ndlr: 22 000) montent principalement depuis la région lausannoise, la Riviera et le Chablais.» Si la direction ne s’inquiète pas outre mesure, elle «doit tout anticiper», poursuit Solveig Sautier. Notamment en ce qui concerne la centaine de bénévoles dont certains pourraient participer d’une manière ou d’une autre à la FDV. Pas de souci en revanche pour les volets infrastructures, fournitures, technique: «Nous travaillons avec des personnes et entreprises du coin depuis très longtemps. Elles seront avec nous l’an prochain.»

La fête quinquennale des Jeunesses campagnardes se déroule traditionnellement sur trois semaines entre fin juillet-début août. Le millésime 2019, qui correspond avec le centenaire de la création de leur fédération, se déroulera à Savigny où près de 120 000 personnes sont attendues. Mais à 20 minutes de route seulement de Vevey. Organisé par la Jeunesse locale, le rendez-vous sera anticipé du 3 au 21 juillet. «Nous avons une excellente relation avec les responsables de la Confrérie et le public ne sera pas forcément le même. Cette coïncidence entre la Fête et notre 100e est tout bénéfice pour le canton de Vaud. En avançant nos dates, nous sommes au moins sûrs que ceux qui le souhaitent pourront participer aux deux événements», note Yann Stucki, président de la commission du 100e.

Et les Jeunesses campagnardes n’auront pas à souffrir pour trouver des bras, les fournitures et les infrastructures sur trois semaines: «Nous avons un réseau conséquent sur l’ensemble du canton, ça aide», conclut Yann Stucki. (24 heures)

Créé: 27.09.2018, 07h49

Plusieurs irréductibles maintiennent leur agenda

Paléo Festival Nyon

(23-28 juillet). «Nous ne souffrirons pas de la concurrence de la Fête des Vignerons. C’était déjà le cas en 1999. Aucun problème a priori par rapport à nos nombreux prestataires de services. Pas plus concernant nos 5000 fidèles bénévoles. Si certains participent à la Fête, nous n’aurons pas de souci pour trouver leurs remplaçants», résume Daniel Rossellat, directeur.

Festival de la Cité, Lausanne

(9-14 juillet): «Notre manifestation débute toujours le mardi qui suit la fin de l’année scolaire. On s’y tient. Le risque est limité. Peut-être qu’environ 10% de nos techniciens œuvreront sur la Fête. Nous trouverons des remplaçants, on y travaille. On ne sait pas encore ce qui se passera au niveau des fournisseurs, notamment de matériel, et autres sous-traitants», déclare Antoine Friderici, directeur technique.

Festival au Pays des Enfants de Château-d’Œx

(24-28 juillet): «Nous ne sommes pas dans la même catégorie. Nous tablons toute notre programmation et nos offres, majoritairement gratuites, sur les familles. Dans un but d’authenticité, nous mettons en avant la vallée, ses produits, ses entreprises et bénévoles locaux. Pas de crainte à avoir», détaille sa présidente, Line Grandjean.

Stage Musique-Montagne aux Diablerets

(27 juillet-11 août): «On repousse d’une semaine pour être collé au FIFAD, mais ça ne change rien pour nous. Notre centaine de choristes, beaucoup d’étrangers, vient depuis des années. Peut-être qu’un ou deux participera à la Fête, pas plus. Notre stage est atypique, presque de niche», estime son directeur, Christophe Gesseney, responsable des chœurs de la FDV 1999.

Théâtre du Croûtion au Bouveret

(12 juillet - 17 août): «On sera sans doute impacté, mais nous espérons que notre spectacle original, populaire et bien emballé, séduise avant tout. Notre public vient surtout du Valais central, et nos partenaires plutôt régionaux et fidèles depuis 20 ans vont nous suivre», annonce Olivier Duperrex, directeur artistique.

Articles en relation

La Confrérie des vignerons paiera-t-elle à Vevey le 1,9 million de perte?

Fête des vignerons La Ville estime le manque à gagner engendré par la fête à 1,5 million pour les parcomètres et 400'000 fr. pour les amendes. Plus...

Le Montreux Jazz Festival a tenu toutes ses promesses, jazz et rock

Bilan La manifestation, qui a fermé ses portes samedi, affiche une fréquentation en hausse et a aligné des concerts mémorables. Plus...

Les rafraîchissements du Festival de la Cité

Reportage Mercredi, la bise s’est abattue sur le deuxième jour d’une manifestation où l’offre artistique ne réchauffe pas toujours l’ambiance Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...