Faible participation pour un vote symbolique

Ormont-DessusLes citoyens ont rejeté le projet de convention avec les opposants à Isenau, validé en mai par les élus et devenu caduque depuis.

Le taux de participation se monte à 44,14% pour le référendum sur Isenau. Il avoisine les 52% pour les objets fédéraux.

Le taux de participation se monte à 44,14% pour le référendum sur Isenau. Il avoisine les 52% pour les objets fédéraux. Image: David Genillard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dimanche, le référendum sur le projet de convention entre les opposants à Isenau et la Commune n’a pas déplacé les foules. La participation se monte à 43,1% (sur 1083 électeurs inscrits). Elle avoisine les 52% pour les objets fédéraux. Le souverain a suivi les référendaires en rejetant par 286 voix contre 113 le texte de la convention, qui réglait notamment les compensations financières (180'000 francs) à verser aux opposants et l’accès routier à Isenau.

«Il est probable que les citoyens ont estimé que ce vote était purement symbolique et n’aurait aucun effet sur l’avenir d’Isenau; cela explique ce faible taux de participation», analyse Philippe Treyvaud, président du comité référendaire.

En effet, le projet d’accord, accepté en mai par le Conseil communal, est devenu caduc depuis que les négociations entre les opposants (les propriétaires d’une résidence secondaire et Pro Natura Vaud) et la Municipalité ont été interrompues. «Le vote du Conseil s’était joué à une seule voix et aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre, justifie Philippe Treyvaud. Il était logique que les Ormonans puissent s’exprimer à ce sujet et le nombre de signatures récoltées - 272 - atteste de cette volonté de la population.»

Procédures en cours

En votant non, les Ormonans coupent désormais toute chance d’une reprise des négociations, quand bien même celle-ci était hautement improbable. Selon le chef de fil des référendaires, le résultat n’est toutefois pas «un vote contre Isenau»: «Au sein du comité, nous sommes tous pour la reconstruction du domaine skiable. De même, ceux qui ont rejeté le projet de convention ne sont pas contre Isenau. Mais ne veulent pas que ce projet se fasse à n’importe quel prix.»

Quelle que soit l’issue du vote du week-end, «la suite de la procédure n’est plus entre les mains de la Commune, ajoute Philippe Treyvaud. Elle dépend de la décision de l’Office fédéral des transports de lever ou non les dernières oppositions, des députés qui voteront sur une aide cantonale…» Ainsi que du Tribunal cantonal qui doit encore statuer sur un recours des opposants. (24 heures)

Créé: 23.09.2018, 14h35

Articles en relation

Jugé «surréaliste», le matériel de vote interpelle

Ormont-Dessus Le projet d’accord entre les opposants à Isenau et la Municipalité, qui sous-tend le référendum du 23 septembre, n’a jamais été rendu public. Des citoyens s’en étonnent. Plus...

Un référendum conteste les exigences «inacceptables» des opposants à Isenau

Ormont-Dessus Les Ormonans devraient se prononcer sur l’épineuse question de l’accès routier à Isenau. Plus...

«La Municipalité a joué contre la télécabine»

Les Diablerets La Municipalité a mis fin aux négociations avec les opposants à Isenau. Ultime salve d’arguments. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...