Faut-il suspendre le salaire de Girardin? L’Exécutif se rétracte

VeveyLa Municipalité retire sa proposition sur laquelle devait voter le Conseil. Des élus tenteront tout de même de faire cesser ce paiement.

Malgré le retrait du préavis de la Municipalité concernant la suspension du salaire de Lionel Girardin, le Conseil communal devrait tout de même débattre de cette question, via un projet de décision d'Alain Gonthier (Décroissance-Alternatives). Le municipal, déjà suspendu de ses fonctions par le Conseil d'Etat, a également été suspendu ce mardi de sa qualité de membre du PS Vaud.

Malgré le retrait du préavis de la Municipalité concernant la suspension du salaire de Lionel Girardin, le Conseil communal devrait tout de même débattre de cette question, via un projet de décision d'Alain Gonthier (Décroissance-Alternatives). Le municipal, déjà suspendu de ses fonctions par le Conseil d'Etat, a également été suspendu ce mardi de sa qualité de membre du PS Vaud.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Quoi qu’on fasse, on fera faux! Si on cesse de verser son salaire, Lionel Girardin peut se retourner contre nous et dans le cas contraire, on paie dans le vide puisqu’il est suspendu.» Des membres de la Commission des finances (Cofin) n’en menaient pas large, après leur séance de rentrée. C’est à cette occasion qu’ils ont dû se pencher sur le préavis de la Municipalité proposant de suspendre le salaire de Lionel Girardin. Le municipal PS, sous le coup d’une enquête pénale, est en arrêt maladie depuis mi-avril et a été suspendu de ses fonctions le 13 juin par le Conseil d’État. Qui avait souligné à cette occasion que cette suspension portait «également sur la rémunération de l’élu».

Or, le préavis laconique déposé par la Municipalité en date du 3 septembre n’a pas trouvé grâce aux yeux de la majorité de la Cofin. «L’avocate de la Ville était présente à notre séance et nous a dit que nous nous exposions à des demandes de dédommagement de la part de Lionel Girardin», relate, apeuré, un commissaire. Du coup, la majorité municipale (soit le PLR Étienne Rivier et la syndique Verte Elina Leimgruber, usant de sa voix prépondérante) a décidé de retirer le préavis, contre l’avis des deux Libre, Jérôme Christen et Michel Agnant.

«S’il est reconnu coupable, la communauté ne pourra jamais récupérer cet argent. S’il est blanchi, ces salaires lui seront versés en temps voulu»

Le Conseil communal, qui devait voter ce jeudi, échappera-t-il ainsi à cet épineux débat? Non, puisque l’extrême gauche monte au créneau. L’élu Alain Gonthier (Décroissance-Alternatives) a annoncé qu’il déposerait une décision visant à suspendre ces 8800 fr. mensuels (pour un 60%), dont une partie est couverte depuis le mois de juillet par l’assurance perte de gain. «S’il est reconnu coupable, la communauté ne pourra jamais récupérer cet argent. S’il est blanchi, ces salaires lui seront versés en temps voulu.»

Vevey Libre a communiqué ce mardi qu’il soutiendra la démarche de l’extrême gauche. Le parti estime que le gel de cette paie est «justifié par le fait qu’il s’agit d’une mesure provisionnelle qui ne préjuge en rien de la culpabilité de M. Girardin. Elle est toutefois nécessaire au vu des circonstances pour la crédibilité de l’action politique.» Le temps qui passe agace tant Vevey Libre que le parti d’Alain Gonthier, qui attendent pareille décision depuis juin.

«Révocation déguisée»

«Les élus n’ont pas assez d’informations sur la légalité de cette suspension de salaire pour prendre en connaissance de cause une décision grave et lourde en répercussions pour M. Girardin et les siens», estime l’avocat de Lionel Girardin, Me Ludovic Tirelli. Qui pointe une législation «extrêmement floue»: «La loi, élaborée dans la précipitation, peut être interprétée dans tous les sens. Suspendre le salaire serait déraisonnable et irresponsable. Personne ne prend des décisions à l’aveugle sans en connaître exactement les conséquences. Il s’agirait, de plus, d’une révocation déguisée.» Sur la démarche d’Alain Gonthier et consorts, qualifiés de «chasseurs de sorcières»: «Je peux comprendre que la gauche se pose en défenseur des deniers des contribuables, mais elle doit le faire en respectant les lois.» (24 heures)

Créé: 12.09.2018, 20h57

Suspendu du PS Vaud

Le 2 mai, le Parti socialiste vaudois (PSV) ouvrait une procédure disciplinaire contre Lionel Girardin, alors en arrêt maladie. Depuis juillet, son incapacité n’est plus totale: il a pu écrire à ses camarades. Le PSV lui avait posé beaucoup de questions. «Nous n’avons pu y répondre car elles se confondent avec celles qui font l’objet de la procédure pénale», argue Ludovic Tirelli, avocat de l’élu.

Le PSV a suspendu ce mardi Lionel Girardin de sa qualité de membre, «pour protéger les intérêts du parti, au plus tard jusqu’à la fin de la procédure pénale», précise la présidente, Jessica Jaccoud. Concrètement, «ses droits et obligations lui sont retirés et il ne peut plus venir à l’un de nos congrès. Si par hasard il retournait siéger à la Municipalité avant la fin de la procédure pénale, il le ferait comme indépendant.»

Ludovic Tirelli: «Je trouve déconcertant que le PSV, pourtant flanqué de juristes, prenne sa décision sur la base de coupures de presse et d’une instruction pénale en cours, où mon mandant bénéficie de la présomption d’innocence.»

Articles en relation

Le salaire de Girardin sera-t-il suspendu?

Vevey Les élus trancheront la question de sa rétribution. D'ici-là, le tribunal a refusé que le municipal revienne siéger tout de suite. Plus...

Le salaire de Lionel Girardin fait perdre son latin au Conseil d'État

Vevey Le débat s’ouvre sur le versement du salaire du municipal PS suspendu, tandis que son remplaçant, Michel Renaud, prend ses marques à l’Exécutif. Plus...

Le Conseil d’État suspend Lionel Girardin et nomme un vieux sage

Vevey Le gouvernement a activé un nouvel article de la loi, mais un recours n’est pas exclu Plus...

Un municipal veveysan au coeur d'un audit du Canton

Enquête Le socialiste Lionel Girardin préside la Fondation Apollo. Comme son épouse et son frère, il est aussi rémunéré par cette fondation au travers de sa société. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...