Fermé durant l’hiver, Isenau ne restera pas à l’abandon

Les DiableretsBien que la télécabine qui dessert le domaine skiable reste à quai cet hiver, les projets se multiplient pour faire vivre ce dernier.

Même sans télécabine, on pourra skier à Isenau, où une piste sera damée et deux itinéraires de peau de phoque, sécurisés.

Même sans télécabine, on pourra skier à Isenau, où une piste sera damée et deux itinéraires de peau de phoque, sécurisés. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Annoncée en septembre, la fermeture Isenau en attendant la construction d’une nouvelle télécabine pour desservir ce domaine skiable ne va pas sans inquiéter les commerçants des Diablerets. Privés de ces pistes idéales pour les familles, plusieurs hôtes réguliers ont déjà annoncé qu’ils bouderaient la station cet hiver. Pour amortir le choc, la Municipalité d’Ormont-Dessus (qui porte le projet de renouvellement de la télécabine) et l’Office du tourisme des Diablerets ont phosphoré. Et livré leur plan de bataille vendredi lors d’une séance publique archicomble.

Quand bien même toutes les remontées mécaniques du secteur seront à l’arrêt, on pourra bel et bien y skier cet hiver. La Fondation pour la défense des intérêts d’Isenau et la Commune financeront le damage de la piste reliant la station d’arrivée de la télécabine en fin de vie au village, notamment pour permettre aux riverains d’accéder à leur chalet.

Peau de phoque et raquettes
Pour atteindre son sommet, deux itinéraires de ski de randonnée seront balisés et sécurisés par les organisateurs de la course ski-alpinisme Diablerets 3D. «Nous avions déjà tracé deux pistes de ce type l’an dernier du côté du Meilleret, rappelle Philippe Nicollier, président de la 3D. Nous en créons une nouvelle dans ce domaine skiable. Mais nous voulions aussi permettre à Isenau de vivre malgré la fermeture. D’où l’idée de proposer ces deux itinéraires qui permettront au grand public de s’essayer à la peau de phoque en toute sécurité et de regagner la station par une piste damée.»

Le premier sentier permettra de relier le village à Isenau, le second ce même domaine au col de Pillon, sur un itinéraire prisé des amateurs de raquettes: «L’expérience acquise l’an dernier au Meilleret nous montre que la cohabitation entre ces deux publics ne pose aucun problème», rassure Philippe Nicollier.

Si les boucles de raquettes seront donc maintenues, il ne sera en revanche pas possible de s’adonner au ski de fond sur le plateau des Moilles: «Il n’est pas prévu de tracer une piste dans ce secteur, confirme Philippe Grobéty, syndic et président de la Fondation pour la défense des intérêts d’Isenau. D’abord en raison du coût. Et ensuite parce que des négociations sont encore en cours avec plusieurs propriétaires de ce secteur.» Deux privés se sont récemment opposés au projet de reconstruction de la télécabine.

Buvette et concerts
Sur leur chemin, les randonneurs trouveront une buvette éphémère qui leur permettra de se sustenter durant l’hiver. La station d’arrivée de la télécabine ne sera par ailleurs pas laissée totalement à l’abandon. «Un festival «unplugged» y sera organisé à trois reprises durant l’hiver, annonce Steve Grisoni, nouveau directeur de l’Office du tourisme des Diablerets. On pourra assister dans ce cadre très particulier, assis sur des bottes de paille à des concerts acoustiques.»

Appréciées de familles et des apprentis skieurs, les pistes d’Isenau manqueront toutefois cruellement aux Diablerets. Pour ces derniers, le Jardin des Neiges situé au bas du Meilleret a d’ores et déjà été renforcé: «Le téléski du Jardin des Neiges a été remis à neuf et une deuxième installation a été aménagée à l’extérieur et sera accessible à tout public», signale Pierre-Alain Werro, directeur de l’École suisse de ski locale. Deux petits «Magic Parks» permettront aux jeunes skieurs et snowboarders de s’essayer au freestyle. (24 heures)

Créé: 11.12.2017, 17h46

Articles en relation

Les ingrédients sont enfin réunis pour des Fêtes réussies

Stations Absente ces dernières années, la neige sera de la partie à Noël. Un taux de change favorable et des jours fériés tombant le lundi complètent l’embellie. Plus...

Enième coup de frein pour le domaine d’Isenau

Les Diablerets La mise à l'enquête de la future télécabine a suscité trois oppositions. Plus...

Privé de télécabine, le domaine d’Isenau passera un tour cet hiver

Les Diablerets Le temps manque pour obtenir le feu vert de l’OFT. Les espoirs convergent vers le projet de nouvelle installation à l’horizon fin 2018. Plus...

Une solution inédite pour sortir Isenau de l’ornière

Les Diablerets La Municipalité d’Ormont-Dessus reprend la gestion de la télécabine en fin de vie et dévoile une nouvelle variante, nettement moins coûteuse. Plus...

Le prochain acte d'Isenau se jouera au tribunal

Ormont-Dessus Les oppositions au plan qui doit régir le domaine des Diablerets ont été levées. Mais certains de leurs auteurs préparent leur recours. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Visite du pape en Suisse, paru le 21 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...