Huis clos au Conseil pour parler de l’affaire Girardin?

VeveyLes caméras pourraient être coupées et la presse expulsée quand sera discuté le rapport de gestion jeudi. Très rare.

Lionel Girardin (Archives)

Lionel Girardin (Archives) Image: LAURENT CROTTET

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«C’est effectivement dans mes intentions.» Pierre Butty, président du Conseil communal de Vevey, confirme le bruit qui s’est répandu comme une traînée de poudre. Il envisage de demander le huis clos au moment de parler du rapport de la Commission de gestion (Coges).

Ce document, très attendu, a été remis plus tard que prévu. Logique, au vu de l’énorme masse de documents qu’ont dû consulter les commissaires pour un point particulier, en lien avec l’affaire Girardin: les locaux de Simplon 48, dont le bail est au nom de la Ville, mais qui étaient occupés par Operation Project, la société du municipal PS actuellement suspendu car sous le coup d’une procédure pénale. Une partie minoritaire de la Coges (quatre personnes) estime que cet aspect ne devrait même pas avoir été ausculté par les élus. «Il est important que nous, membres de la Coges, ne nous immiscions pas dans les affaires en cours, d’autant plus lorsque celles-ci relèvent de la compétence judiciaire (audits, enquêtes pénales, etc.)» Parmi ces quatre signataires se trouve Isabel Jerbia, ex-présidente du PS local, qui a déjà passablement montré des marques de soutien à Lionel Girardin depuis le début de l’affaire.

Pourquoi Pierre Butty, également socialiste, veut-il demander le huis clos? «Je l’expliquerai en détail aux élus au moment d’aborder ce sujet. Globalement, la question se pose de savoir si le secret de fonction est suffisamment respecté.» Certains estiment en effet que les droits de la personnalité de certaines personnes pourraient être atteints. «Trop de gens sont cités, cela dérange le PS. Et la Coges ne va-t-elle pas au-delà de son mandat?» souffle un élu.

Dans d’autres partis, le ton est très différent: «Ce ne serait rien de moins que de la censure!» «La Constitution vaudoise veut la transparence, souligne Gilles Perfetta (Décroissance-Alternatives), président de la Coges. Le huis clos me semble injustifié, car il n’y a pas, selon moi, d’intérêts privés prépondérants. Face à la confiance mise par les électeurs dans les élus, ce serait leur transmettre un message négatif si le huis clos était voté.»

Le cas est très rare. «Je n’ai pas refait l’historique, mais il n’y a en tout cas pas eu de huis clos ces douze dernières années», constate Pierre Butty. D’autres solutions émergeront-elles, comme le retrait de certains passages? Les élus se prononceront ce jeudi. Pour l’heure, le rapport litigieux est toujours en ligne. «Il n’est pas exclu qu’il soit retiré du site Internet de la Ville. J’attends encore des réponses d’avis de droit que j’ai sollicités», annonce Pierre Butty. (24 heures)

Créé: 28.06.2018, 09h02

Articles en relation

Le salaire de Lionel Girardin fait perdre son latin au Conseil d'État

Vevey Le débat s’ouvre sur le versement du salaire du municipal PS suspendu, tandis que son remplaçant, Michel Renaud, prend ses marques à l’Exécutif. Plus...

Girardin se dit prêt à reprendre son poste

Vevey Le municipal suspendu fera recours contre la décision du Conseil d’État et demande sa réintégration. Plus...

Le Conseil d’État suspend Lionel Girardin et nomme un vieux sage

Vevey Le gouvernement a activé un nouvel article de la loi, mais un recours n’est pas exclu Plus...

L’État dépose une plainte pénale contre Girardin

Vevey Le Contrôle cantonal des finances a conclu à des éléments suffisants contre le président de la Fondation Apollo. Plus...

Girardin évite de justesse la procédure de suspension

Conseil communal Le centre droit a brandi un article de la loi sur les communes pour que le Conseil d’État tranche. C’est non pour trois voix. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.