Passionné, il collectionne les voitures stars de Hollywood

VilleneuvePassionné de films et de voitures, Franck Galiègue propose ses répliques rendues célèbres par le septième art. La clientèle est là

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a ici la DeLorean DMC-12, le véhicule temporel conçu par le docteur Emmett Brown et utilisé par Marty McFly au fil de la trilogie du film Retour vers le futur. Ou encore la Cadillac ambulance reine de l’épopée SOS fantômes (Ghostbusters).

Tout laisse à croire que l’on se trouve dans un garage proche des studios de cinéma de Hollywood. Mais ces voitures ne sont que des répliques. Et l’on est bien dans la zone industrielle de Villeneuve, dans les locaux de Movies Cars Central, la société que Franck Galiègue (28 ans) vient de créer.

Les clients se pressent
Ce Français établi en Suisse depuis une décennie a décidé de mettre en location, avec chauffeur, la dizaine de copies de voitures rendues célèbres par le septième art et les séries télévisées, qu’il collectionne et bichonne depuis près de six ans. «A force d’en acquérir, je me suis retrouvé obligé de louer un endroit pour les abriter. C’est ce qui m’a incité à quitter mon travail dans un garage de Vevey pour en faire mon nouveau métier, issu de mes deux passions, le cinéma et les voitures», explique Franck Galiègue.

Et il semble qu’il y ait effectivement une clientèle pour ça. Depuis l’ouverture de son entreprise en juillet, le Villeneuvois a dénombré une dizaine de clients, en pleine période de vacances. «A voir comment les gens m’interpellent, me sifflent ou me prennent en photo lorsque je sors mes voitures, je suis optimiste, confie-t-il.

Récemment, alors que je sortais avec ma Ford Explorer labellisée Jurassic Park, un homme m’a offert un dinosaure en peluche. Mes voitures renvoient au monde du rêve et de l’enfance.»

Unique en Europe
Franck Galiègue se targue d’avoir une collection unique en Europe. Qui vient de faire, en outre, l’objet d’une exposition à Paris. Car il a encore conçu des répliques de la Dodge Charger de la série télévisée Shérif, fais-moi peur, de la Jeep Wrangler de Jurassic Park et de la Daytona de Deux flics à Miami, soit une «fausse» Ferrari inspirée d’une Corvette. «Je possède aussi la Testa Rossa que Ferrari a offerte à la production de la série pour remplacer la Daytona», précise le Français.

Qui compte, en outre, dans son parc la Chevrolet Camaro de Transformers, la voiture qui se mue en robot, la chouchou des enfants. Bientôt, viendront s’ajouter à la liste, une batmobile issue du film Batman de Tim Burton (1989) et un van de la série L’Agence tous risques que Frank Galiègue est allé dénicher récemment à Los Angeles. «Nous avons traversé les Etats-Unis jusqu’à Miami avec ce véhicule, raconte-t-il. Là encore, j’ai pu m’apercevoir du succès que connaissent les voitures, stars du cinéma et de la télévision.»

C’est pourquoi le Villeneuvois ne laissera personne d’autre que lui conduire ses voitures particulières, il propose des parcours découvertes (prix de 150 fr. à 350 fr. l’heure), des locations à la journée (de 550 fr. à 1200 fr.) ainsi qu’un service de limousine.

Informations www.star-cars.ch (24 heures)

Créé: 13.08.2013, 07h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 mars 2019.
(Image: Bénédicte) Plus...