L’Etat octroie de grosses coupures au futur musée du papier découpé

Château-d'OexLe Musée du Pays-d’Enhaut a reçu 750'000 francs pour son centre destiné à l'art du découpage. Dont l'ouverture est désormais prévue au début 2019.

Un découpage de Louis Saugy (1871-1953) qui figure parmi la centaine d’œuvres du Musée du Pays-d'Enhaut.

Un découpage de Louis Saugy (1871-1953) qui figure parmi la centaine d’œuvres du Musée du Pays-d'Enhaut. Image: Musée du Pays-d'Enhaut

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une liasse de billets pour promouvoir l’art des dentelles de papier. Le Conseil d’Etat donne un sérieux coup de pouce au Musée du Vieux Pays-d’Enhaut. Il vient de lui accorder une aide financière à fonds perdu de 750'000 francs pour la création d’un nouveau bâtiment destiné à abriter le futur Centre suisse du papier découpé.

«C’est un bel effort qui nous permet d’accélérer le projet, lequel devrait pouvoir maintenant se concrétiser début 2019, voire fin 2018, se réjouit Philippe Randin, président du musée. Nous voulons créer une institution au rayonnement international. Ce qui renforcera encore l’activité de découpage ici. Le Canton a bien compris que notre région devait se diversifier.»

Le cœur touristique
Aux yeux de l’Etat, le Musée du Vieux Pays-d’Enhaut constitue une institution régionale dont la valeur patrimoniale a une importance cruciale dans le cadre de la stratégie de diversification touristique Alpes vaudoises 2020. Il le conçoit comme l’une des pièces maîtresses du pôle d’excursion Château-d’Œx - Pays-d’Enhaut. Le musée possède une collection d’art populaire, non seulement lié à l’histoire sociale de la fabrication du fromage – qui a forgé l’identité de la région –, mais aussi à un trésor d’œuvres d’artistes-découpeurs de renom, comme Johann-Jakob Hauswirth ou encore Louis Saugy. «Ces richesses sont identifiées comme des fondements de la politique touristique de la région, explique Philippe Leuba. Car il y a dans ce musée un fort potentiel de développement correspondant à une demande du public. C’est pourquoi nous avons octroyé ce soutien inhabituel, qui s’inscrit à la suite, entre autres, de l’agrandissement de la gare de Château-d’Œx.»

Le public potentiel du musée devrait en effet s’accroître en nombre dès 2019, avec le prolongement de la ligne ferroviaire Montreux Oberland bernois (MOB) de Zweisimmen (BE) à Interlaken (BE), une des principales destinations touristiques de la Suisse.

«Cela constituera un véritable créneau dans lequel nous pourrons exercer notre expertise, un savoir-faire qui n’est enseigné dans aucune filière»

Le projet d’extension a pu voir le jour grâce à un rapprochement avec l’Association suisse des Amis du découpage sur papier (ASADP), qui cherchait un endroit où abriter les 800 ouvrages spécialisés et les 600 découpages contemporains qu’elle possède. «Grâce à cette collection, nous pourrons résolument nous démarquer du Musée gruérien à Bulle et du Museum der Landschaft à Saanen (BE), qui présentent aussi des collections sur la thématique de la vie à l’alpage, ajoute Jean-Frédéric Henchoz, conservateur. Cela constituera un véritable créneau dans lequel nous pourrons exercer notre expertise, un savoir-faire qui n’est enseigné dans aucune filière.»

20'000 visiteurs attendus
Le projet de Centre Suisse du papier découpé est actuellement élaboré avec la société spécialisée Thématis, à Vevey. Estimée à 3,8 millions de francs, l’extension du musée est prévue sur une surface de 260 mètres carrés sur deux niveaux comprenant un ascenseur. Elle permettra d’accueillir la bibliothèque et la collection de l’ASADP ainsi que deux grandes salles d’exposition, dont une dotée d’un mur audiovisuel. Ce nouvel espace sera raccordé au bâtiment actuel du musée, où l’exposition permanente sera maintenue. «Notre objectif est d’atteindre à terme 20'000 visiteurs par année.»

Avec ce don du Canton, qui s’ajoute au soutien financier déjà acquis de la région, le financement est quasi sous toit. Le solde – près de 20% – devrait provenir d’acteurs institutionnels privés. Le Musée du Vieux Pays-d’Enhaut a obtenu son permis de construire, les dernières oppositions au Tribunal cantonal ayant été levées. Les travaux devraient débuter l’été prochain. (24 heures)

Créé: 27.10.2017, 21h22

Un patrimoine immatériel à valoriser

Les découpages du Pays-d’Enhaut et du Simmental figurent sur la liste des traditions vivantes en Suisse – transmises de génération en génération – établie par la Confédération sur proposition des services culturels cantonaux suite à la ratification en 2008 de la Convention de l’Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. En s’érigeant en gardien de ce trésor, le Musée du Vieux Pays-d’Enhaut a obtenu le Prix du patrimoine vaudois en 2015 et une manne de 100'000 francs pour son projet de centre.

Il possède un corpus d’une centaine de découpages anciens (Johann-Jakob Hauswirth, Louis Saugy) et contemporains (Anne Rosat, Christian Schwizgebel et Marianne Dubuis, entre autres) auquel s’ajoutera le trésor confié par l’Association suisse des Amis du découpage sur papier (ASADP). Après nonante-cinq ans sous le nom de «Musée du Vieux Pays-d’Enhaut», l’institution fondée en 1922 devrait bientôt prendre la dénomination «Musée du Pays-d’Enhaut, Centre suisse du papier découpé», afin de changer son positionnement stratégique.

Articles en relation

Du papier à découper à Château-d’Œx

Première Les 1res Journées du Papier Découpé se dérouleront ce week-end dans le passage sous-voies de la gare favotaise. Plus...

Le musée cisèle déjà son centre du découpage

Château-d'Oex A Château-d’Œx, le contenu d’un centre dédié au papier découpé prend forme malgré la menace d’un recours contre l’extension du musée. Plus...

Le Musée du Pays-d’Enhaut veut se profiler sur le papier découpé

Château-d'Oex A la tête d’une grande collection de dentelles de papier, l’institution envisage de devenir le centre suisse du découpage Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...