La Baye de Montreux s'est déchaînée

IntempériesLa rivière était torrentielle hier, suite aux chutes de pluie de ces derniers jours

Vidéo: www.bgcom.ch / vimeo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Montreusiens sont si habitués à vivre avec leur Baye canalisée, qui coule en plein centre ville, qu’ils en oublient son régime torrentiel. Pourtant, ce dernier s’est rappelé à leur bon souvenir hier, à l’occasion des importantes chutes de pluie. Des images impressionnantes, qui ont été filmées par un internaute.

La Baye de Montreux (qui prend sa source au col de Soladier) n’est en effet pas inoffensive : dans les hauteurs, elle a creusé une gorge profonde, la gorge du Chauderon. Elle avait provoqué de grandes inondations en ville, en 1917 et 1927. Celle du 2 août 1927 avait été particulièrement dévastatrice: une crue phénoménale avait charrié entre 50'000 et 70'000 m3 de matériaux divers, soit un volume équivalent à celui déposé le 13 août 1995 par le Pissot à Villeneuve. Ponts emportés, quais arrachés, troncs et blocs de pierre avaient marqué les esprits.

Dans les années 30, elle a été canalisée, puisque la quasi-totalité des ouvrages de correction de la rivière avait été détruite au passage des eaux déchaînées. De 1930 à nos jours, les autorités ont multiplié les mesures de protection: construction de terrasses en pierres sèches, mais également boisement massif. Les pins et érables (principaux arbres utilisés) sont censés retenir l’eau de pluie dans leurs branches, ralentir la vitesse d’écoulement des eaux en surface et freiner l’érosion grâce à leurs racines.

Mais La Baye de Montreux n’a pas amené que des catastrophes à la région, au contraire, elle a surtout contribué à son développement! Elle fournit de l’électricité à la région. C’est grâce à elle qu’en 1888 commença à circuler le premier tramway électrique de Suisse (2e en Europe), de Montreux à Chillon. Elle a également permis à des industries – qui utilisaient son débit – de prospérer au siècle dernier (moulins, scieries, ébénisteries, forges, tanneries, ou encore abattoirs). (24 heures)

Créé: 08.07.2014, 11h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...