La centrale hydroélectrique des Farettes entame son importante mue

AigleLes travaux, devisés à 80 millions de francs, permettront à l'usine d'augmenter sa capacité de 70% dès la fin 2015.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le chantier de renforcement de la centrale hydroélectrique des Farettes a été officiellement lancé ce mercredi. Devisés à 80 millions de francs - montant entièrement pris en charge par Romande Energie -, les travaux visent à renouveler entièrement cette centrale située sur les rives de la Grande Eau, entre les communes d’Aigle, de Leysin et d’Ormont-Dessous.

Le chantier, prévu jusqu'à fin 2015, se fera en trois étapes: forage d'une nouvelle galerie d’amenée d’eau, remplacement de la conduite forcée et, enfin, des groupes de production. Le potentiel de l'usine s'en verra augmenté de 70%: une fois les travaux terminés, les Farettes produiront annuellement 86 millions de kWh, soit l’électricité nécessaire à 24 000 ménages.

D’une longueur de 5 km et d’un diamètre de 3 m, la galerie d'amenée sera forée par un tunnelier et reliera la prise d’eau actuelle à une nouvelle conduite forcée. Identique à l’ancien, le tracé de cette dernière - 800 m et 1,4 m - permettra d’exploiter une chute de 361 m de dénivelé. Le débit de l'installation passera, après ces aménagements, de 2,5 à 6,5 m3/s. Un débit que rendra nécessaire le remplacement des deux groupes de production de la centrale. (24 heures)

Créé: 21.08.2013, 17h38

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.