Le PS veut conserver son siège, la droite le convoite

AigleLe second tour de la complémentaire à la Municipalité se jouera le 4 février. Trois candidats sont en lice.

Le 4 février, la population d'Aigle connaîtra le nom de son futur édile.

Le 4 février, la population d'Aigle connaîtra le nom de son futur édile. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Parti socialiste aiglon parviendra-t-il à conserver son fauteuil municipal remis en jeu par la démission en octobre de Piero Ruggiero? Tel est l’enjeu du second tour de l’élection complémentaire qui aura lieu dimanche 4 février. Le futur élu siégera aux côtés de trois PLR et d’une AlternativeS-Les Verts.

À l’issue du premier round qui a opposé cinq candidats (dont un UDC et un Entente aiglonne), trois ont décidé de continuer à battre la campagne. Il s’agit du socialiste Carlo Carrieri, du PLR Fabrice Cottier et de l’indépendant Jean-Luc Duroux, ancienne figure radicale aiglonne.

Peu d'écart de voix

Sous l’appellation Démarche citoyenne, ce dernier est sorti premier des urnes le 14 janvier. Pour beaucoup d’observateurs aiglons, ce résultat n’est pas une surprise, malgré le retrait de Jean-Luc Duroux de toute vie politique depuis plus d’une décennie. Conseiller communal durant un quart de siècle, ancien président du parlement local, ce chef d’entreprise de 63 ans est très populaire en ville. Pour beaucoup, il a fait une excellente campagne, au-dessus des partis et des clivages. Mais il devra composer avec un autre membre de sa «famille» de droite: Fabrice Cottier.

Deuxième du premier suffrage, Fabrice Cottier n’avait alors accusé que 15 petites voix de retard. Champion du PLR, ce conseiller en assurances de 44 ans, très ancré dans la vie locale, est soutenu notamment par la majorité de la Municipalité en place. L’enjeu pour lui est de savoir si les citoyens aiglons accepteront de porter à leur Municipalité un quatrième PLR, ce qu’ils avaient empêché lors des communales de 2016.

Représentant du PS, Carlo Carrieri (56 ans), qui faisait face à quatre candidats de droite, ne s’est hissé qu’au troisième rang, mais à 70 voix seulement de Jean-Luc Duroux. En embuscade, le syndicaliste d’Unia, qui s’était présenté en vain aux municipales de 2006, devra impérativement ratisser large pour aller chercher des voix bien au-delà de son électorat. Or les autres partis UDC, AlternativeS-Les Verts et Entente aiglonne, qui ne concourent pas, n’ont pas ou peu donné de consignes de vote (lire notre édition du 17 janvier).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les trois candidats

Jean-Luc Duroux, indépendant

Malgré votre long parcours politique aiglon, vous n’avez jamais brigué de mandat à la Municipalité. Pourquoi maintenant?

J’ai attendu d’avoir plus de temps. Ce sera le cas bientôt, puisque je vais me mettre en préretraite et quitter mon entreprise lausannoise prochainement.

Que pensez-vous pouvoir apporter à la population aiglonne?

Ma disponibilité, mon énergie, mes compétences, mon pragmatisme, ma détermination, ma force de travail.

Quel est votre programme?

J’ai axé toute ma campagne sur la reprise, si je suis élu, des dicastères vacants qui comprennent sécurité publique, voirie, jeunesse et sport principalement. Il y a beaucoup à faire et je suis prêt à empoigner les dossiers. J’ai les qualités et tous les contacts, notamment pour contribuer à l’arrivée d’entreprises et créer de nouvelles places de travail proches du lieu de domicile afin de garantir une cité vivante et dynamique.

Fabrice Cottier (PLR)

Pensez-vous vraiment que l’électorat portera un quatrième PLR à l’Exécutif?

Au-delà de l’étiquette politique, j’apporte ma personnalité, ma force de travail, ma présence importante dans le tissu local depuis des années, d’autres atouts, des idées nouvelles.

Lesquelles?

Outre les propositions inhérentes à toute collectivité, je veux intégrer les jeunes à la réflexion politique en créant un conseil spécifique pour qu’ils nous fassent part de leurs envies, de leurs attentes. Plus largement, je veux installer en ville une boîte à idées dans laquelle les Aiglons pourront faire part de leurs demandes, vœux, doléances. Je m’engage à prendre leurs préoccupations le plus largement possible en considération.

Quelles sont ces préoccupations dont les Aiglons vous font part?

Je suis au contact des gens tous les jours dans la rue. Ils déplorent le manque d’accessibilité à tous les quartiers de la ville, les problèmes de transit, le nombre insuffisant de places de parc. Ils demandent aussi de valoriser nos infrastructures culturelles et sportives.

Carlo Carrieri (PS)

Vous devez défendre un siège historiquement à gauche. Comment allez-vous convaincre les électeurs de vous y asseoir?

Déjà par mon engagement auprès des classes moyennes et défavorisées de la ville qui ne seraient plus assez défendues en cas de non-élection. Ils pourront se faire entendre par ma voix, je suis naturellement leur représentant. Mon combat sera de leur rendre la vie meilleure et les défendre comme je le fais quotidiennement en ma qualité de syndicaliste.

Par quels moyens?

Tout d’abord en sauvegardant les postes de travail. Et en m’investissant sans relâche pour en créer d’autres en favorisant l’implantation de commerces et de petites entreprises.

Quels sont les autres axes de votre programme?

L’évolution démographique est en constante hausse. Améliorer l’accueil de jour est devenu un point prioritaire. Je souhaite que la Ville propose davantage de logements à loyer abordable et des infrastructures attractives pour l’ensemble de la population. (24 heures)

Créé: 26.01.2018, 16h32

Articles en relation

Trois candidats dans un mouchoir de poche à Aigle

Elections Cinq candidats étaient en lice ce dimanche lors de la complémentaire pour repourvoir le siège vacant à la Municipalité. Plus...

Le PS se lance face à deux adversaires de «la même famille»

Elections municipales L’indépendant Jean-Luc Duroux, ancien radical, le PLR Fabrice Cottier et le PS Carlo Carrieri se disputeront le siège vacant à l’Exécutif d'Aigle. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.