Le chargement d'une grue tombe sur un chantier

MontreuxLe câble d'une grue qui soulevait du matériel s'est rompu, à midi au centre-ville de Montreux. Les ouvriers du chantier ont évité le drame de justesse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je passais dans la rue, et j'ai entendu un énorme crash. En me retournant, je vois la grue qui se balançait: le câble venait de se rompre!»

Témoin du spectaculaire incident qui s'est produit à midi au centre-ville de Montreux, à la ruelle du Trait, Alexandre Guidetti n'en revient toujours pas: «Si les ouvriers n'avaient pas été occupés à prendre leur pause de midi, il y aurait pu y avoir un drame.»

Sur le chantier, la cargaison tombée du ciel a laissé un trou béant. «Les ouvriers qui mangeaient à côté avaient l'air sous le choc», raconte le témoin.

Peu après l'accident, une bâche a été posée autour du chantier pour le masquer. Interpellé par notre lecteur photographe, un ouvrier a expliqué que le câble était aux normex, et que «parfois, ça arrive».

La grue venait d'être contrôlée
Informé de l'accident, Olivier Gavillet, représentant de l'entreprise maître de l'ouvrage, se dit «soulagé» qu'il n'y ait eu aucune victime. «Il n'y a pas de blessé et les dégâts matériels sont minimes, puisque seuls des coffrages de bois ont été détruits.»

Les causes de la rupture du câble restent inconnues. «C'est une grue qui venait de subir un contrôle, et toutes les mesures de sécurité sont respectées sur ce chantier. Nous allons bien sûr mener une enquête, mais c'est la première fois que je vois un accident comme celui-là», souligne Olivier Gavillet.

Accident rarissime
La SUVA confirme que l'incident est peu courant. «Nous ne tenons pas de statistique pour les accidents qui ne font pas de blessés, mais un câble qui lâche sur une grue, ce n'est pas fréquent», estime Jean-Luc Alt, porte-parole de la SUVA.

Les grues doivent être expertisées régulièrement (tous les quatre ans pour une machine neuve, et jusqu'à chaque année pour des grues de plus de 30 ans).

De plus, les experts de la SUVA contrôlent l'état général des machines lors de leur passage sur un chantier. «Suite à cet incident, un expert va se rendre sur place pour évaluer ce qui s'est produit, et voir s'il y a eu un problème particulier», conclut Jean-Luc Alt.

(24 heures)

Créé: 17.04.2012, 15h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.