Le château du Châtelard sera vendu aux enchères

MONTREUXDes créanciers ont requis la vente de la forteresse, située à Clarens et estimée à 13,7 millions. Sauf accord d’ici là entre les parties, elle interviendra le 19 novembre.

Le château du Châtelard à Clarens est estimé à <nobr>13,7 millions</nobr> de francs par l’Office des poursuites.

Le château du Châtelard à Clarens est estimé à 13,7 millions de francs par l’Office des poursuites. Image: Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Banque cantonale vaudoise (BCV), principale créancière du propriétaire du château du Châtelard, a décidé d’exiger le remboursement du crédit accordé au détenteur du château du Châtelard. Secret bancaire oblige, l’établissement bancaire ne peut ni infirmer ni confirmer l’information publiée le 10 août dans la Feuille des avis officiels.

Selon une source, d’autres prêteurs se seraient depuis annoncés pour récupérer leurs avances de fonds. La vente aux enchères publiques est agendée au 19 novembre dans les locaux de l’Office des poursuites de Vevey.

«Au total, mes dettes se portent à 3,6 millions de francs, dont un peu moins de 3 millions à la BCV», reconnaît Pierre-Hubert Fornerod. Ce dernier est le propriétaire du château du Châtelard, classé monument historique. Il est situé sur les hauts de Clarens (commune de Montreux) au centre d’un domaine de 29?000?m2. L’ensemble a été acheté en 1983 par les Fornerod 1,7 million.

Mandaté pour organiser la vente aux enchères, l’Office des poursuites a rendu publiques les conclusions de son rapport d’expertise. La valeur totale du domaine est estimée à 13,7 millions de francs.

Créé: 20.08.2012, 18h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...