Le pont sur l’Eau-Froide provoque toujours des remous

VilleneuveLe Conseil communal a adopté jeudi une résolution visant à établir les responsabilités qui ont mené à un dépassement financier, toujours inconnu.

Le futur pont sur l'Eau-Froide à l'Est de Villeneuve.

Le futur pont sur l'Eau-Froide à l'Est de Villeneuve. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Conseil communal a accepté un projet de résolution, mené par le PLR, par la voix de Pascal Foschia, et appuyé par l’UDC, au sujet du chantier du pont de l’Eau-Froide (est de la commune), surnommé par certains Villeneuvois le «pont de la honte». Le but de la résolution: permettre à la Municipalité d’«établir les responsabilités des différents acteurs dans le cadre des travaux relatifs au pont, y compris, si elle le juge nécessaire, de solliciter un audit externe». Pascal Foschia avait déposé en septembre une interpellation dont les réponses municipales ne l’avaient pas convaincu, d’où la résolution.

Décidé il y a près d’une décennie avec une enveloppe de 930 000 francs octroyée en 2009, l’ouvrage d’art a été voulu par le Syndicat d’améliorations foncières des Fourches pour relier Noville à Villeneuve. Entièrement à la charge du contribuable villeneuvois, il n’est toujours pas achevé. Les travaux ont pris du retard, car l’Etat est intervenu, exigeant de rehausser le pont. Motif? Les éventuelles crues, comme celles de 2005 et surtout de 2007.

«Nous annoncerons à la prochaine séance ou en début d’année prochaine quel est le montant exact du dépassement»

La Municipalité avait indiqué il y a dix mois que le pont serait ouvert à la circulation ce printemps. Depuis, beaucoup d’eau froide a coulé sous la passerelle. Elle doit permettre le passage du trafic automobile, des 40 tonnes et des transports exceptionnels. Elle sera empruntée par les bus de ville des VMCV jusqu’au futur Hôpital Riviera-Chablais à Rennaz. Au-delà des responsabilités «des acteurs de près ou de loin de ce dossier» que veulent mettre en lumière les tenants de la résolution, c’est le dépassement de coût qui les interpelle. «Nous annoncerons à la prochaine séance ou en début d’année prochaine quel est le montant exact du dépassement», assure Dominique Pythoud, municipal en charge du projet.

A noter enfin que la voûture exigée par le Canton impliquera des travaux de rehaussement d’environ 6% de la rue des Remparts et de la route de la Tronchenaz pour raccorder ces artères au pont. (24 heures)

Créé: 06.11.2017, 08h30

Articles en relation

«Pont de la honte» ou pas, la passerelle sur l’Eau Froide fait réagir

Villeneuve Des habitants s’indignent sur Facebook au sujet de la construction en cours d’un ouvrage d’art sur la rivière. Explications. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...