Le remaniement du Meilleret inquiète des résidents secondaires

Les DiableretsUne majorité des oppositions au remaniement du domaine skiable en vue des JOJ émane de propriétaires de chalets de vacances.

Pour accueillir les compétitions de ski alpin des JOJ, le télésiège Vioz-Mazot doit être remplacé par une télécabine dix places et la piste de la Jorasse adaptée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La mise à l’enquête pour la construction d’une nouvelle télécabine et la modification de la piste de la Jorasse en vue des Jeux olympiques de la jeunesse, qui se terminait le 28 septembre, a soulevé aux Diablerets une dizaine d’oppositions. Ces courriers émanent principalement de privés.

Parmi eux, les résidents secondaires sont largement majoritaires. Tous refusent de voir leur nom publié ici. Le propriétaire d’un établissement public s’est manifesté auprès de la Commune d’Ormont-Dessus et de l’Office fédéral des transports. Outre divers aspects techniques, ce villégiateur se dit sceptique: «Pourquoi remplacer une installation qui pourrait encore tourner dix ans et monter un projet dans l’urgence, alors que la réouverture d’Isenau devrait être prioritaire?» Un avis partagé par un autre opposant qui demande une étude détaillée des retombées escomptées de JOJ: «On nous dit que ce remaniement va permettre l’organisation de ces Jeux. Mais quel sera l’effet pour Les Diablerets, alors que l’on parle de «Lausanne 2020»? Qui se souvient où ont eu lieu les précédents (ndlr: à Lillehammer)

Une propriétaire, ainsi que plusieurs autres voisins et opposants, est concernée au premier chef par ce remaniement: le plan d’affectation prévoit la création d’un parking sur une parcelle voisine de son chalet. «La Municipalité va à l’encontre de ce qu’elle avait annoncé, réagit celle qui est par ailleurs municipale d’une commune du Gros-de-Vaud. En 2014, elle a inscrit dans son plan directeur communal sa volonté de réorganiser le parcage en prévoyant une aire à l’entrée du village, reliée par des navettes.»

Les deux résidentes secondaires sont unanimes: la solution de la télécabine est discutable, mais elles ne s’opposent pas à cette installation. «Je viens aux Diablerets depuis cinquante ans. J’y suis attachée et je comprends le besoin des habitants de voir l’offre se développer, relève une habitante du canton de Genève. Mais mes enfants hériteront un jour de ce chalet que ma famille possède depuis des décennies. Nous aimerions préserver sa valeur et avoir un peu de tranquillité.»

Bruno Morerod, ancien responsable du groupement de la construction et dont l’entreprise est située près de la piste de la Jorasse, réagit vivement: «Les commerçants et les entrepreneurs doivent pouvoir travailler. Rater les JOJ qui auront de belles retombées en termes d’images, serait très dommage.»

Attentes différentes

La preuve qu’un fossé existe entre la vision des indigènes et des résidents secondaires? Le fait que ces derniers constituent la majorité des opposants n’étonne en tout cas pas le syndic Philippe Grobéty: «La réflexion n’est pas la même pour une personne dont le salaire dépend de l’activité touristique et pour un résident secondaire, qui réfléchit d’abord à la valeur de son bien. Cela dit, les opposants ont parfaitement le droit de se manifester. Nous allons désormais les rencontrer et négocier.»

Présidente de l’APCADO (Association des propriétaires de chalets et d’appartements des Diablerets et d’Ormont-Dessus), Janine Panchaud confirme: «On sent parfois un «fossé». Cela dit, il faut relativiser: on parle de 7 ou 8 opposants… sur 1002 résidents secondaires.» L’APCADO n’a pas officiellement pris position dans le dossier du Meilleret. «Mais notre comité est largement favorable à ce développement», réagit Janine Panchaud.

Très investie dans la sauvegarde du domaine skiable d’Isenau, l’ancienne syndique de Morrens insiste: «résidents principaux et secondaires ont des intérêts croisés. Si l’on veut que nos biens conservent leur valeur, nous avons tout intérêt à ce que la commune soit dynamique. Je comprends l’envie de préserver un peu de tranquillité, mais lorsqu’on achète un bien immobilier, on choisit aussi en fonction de son emplacement. Ce secteur est voué à un développement touristique, qui implique forcément des nuisances. Cela dit, il serait déplacé de critiquer les opposants qui ont parfaitement le droit d’intervenir. Peut-être qu’ils obtiendront un peu plus par la négociation.» (24 heures)

Créé: 06.10.2017, 17h12

Les principaux griefs des opposants

Enneigement mécanique: «A chaque redoux, des «lacs» se forment dans ce secteur. Il n’y a pas de projet quant à la réalisation de drainages pour écouler l’eau supplémentaire produite par l’enneigement mécanique», estiment plusieurs opposants.

Impact visuel: «Nos chalets jouissent d’une vue exceptionnelle sur le massif des Diablerets; la construction de la nouvelle télécabine et de pylônes viendra la dénaturer. Ce, dans un secteur où sont bâtis des chalets datant de 1700.» L’aspect visuel et provisoire de la station de départ, en attendant «un hypothétique déplacement de la gare de l’Aigle-Sépey-Diablerets dans le secteur des Isles» sont aussi critiqués. A noter que le Conseil communal avait fait le même constat en juin et demandé une meilleure intégration de la station dans le site.

Parking: La création d’un parking est pointée du doigt. Outre les nuisances générées, les auteurs déplorent «le caractère trompeur» du document mis à l’enquête. «Celui-ci dit que «la modification de l’affectation a pour but de légaliser le parking temporaire exploité durant la haute saison lorsque les parkings permanents ne suffisent plus.» Or, ce terrain n’a jamais été exploité comme tel.»

Impact sonore: Plusieurs opposants exigent «une étude objective et précise sur l’impact «bruit» dû à l’augmentation du nombre de véhicules et de personnes, du fonctionnement des cabines, des enneigeurs artificiels» et se réservent «un droit d’opposition selon le résultat».

Articles en relation

Le remaniement du Meilleret soulève des oppositions

Les Diablerets Pro Natura juge les mesures écologiques proposées insuffisantes. Une dizaine de privés se sont aussi manifestés. Plus...

La colonne vertébrale des JOJ 2020 attend l'aval populaire

Les Diablerets Le réaménagement du Meilleret en vue des courses de ski alpin des Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne est à l’enquête. Le délai sera serré. Plus...

«Isenau et le Meilleret ne sont pas concurrents»

Les Diablerets Dans la station, les JOJ de 2020 riment avec espoir et inquiétude. Leur présentation à la population mardi a suscité de vives réactions. Plus...

La colonne vertébrale des JOJ 2020 attend l'aval populaire

Les Diablerets Le réaménagement du Meilleret en vue des courses de ski alpin des Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne est à l’enquête. Le délai sera serré. Plus...

Le remaniement du Meilleret soulève des oppositions

Les Diablerets Pro Natura juge les mesures écologiques proposées insuffisantes. Une dizaine de privés se sont aussi manifestés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.